Douceur de sureau noir et framboises

nol de nol post on octobre 29th, 2009
Posted in conserve, sucrée Tags: ,
Voilà bientôt 5 ans que j'habite dans la maison du bout du pré où coule un ruisseau et je n'avais encore jamais goûté le sureau noir… Et pourtant il y a plein de sureaux noirs dans le jardin et dans la haie.
Plusieurs fois, une amie m'a conseillé d'essayer de faire les fleurs en beignets… Elle m'a même prêté un livre sur le sujet… Mais je n'avais pas encore osé franchir le pas. Et puis je voyais toutes ces belles grappes de sureau me faire de l'œil et me tenter…
 
 
 
 
J'ai donc tout d'abord vérifié qu'il s'agissait du bon sureau. Il existe trois sureaux différents en Europe. Par ici, il n'y en a que deux et ils sont en fait assez faciles à distinguer l'un de l'autre. Le premier, le sureau yèble ou hièble ressemble plutôt à un petit arbuste et ses fruits, noirs aussi, ne retombent pas en grappe mais forment des ombrelles. Ceux là ne sont pas comestibles. À l'inverse, le sureau noir est un arbre bien plus grand que son cousin et ses fruits retombent en grappe. Et surtout ils sont comestibles une fois cuits !! Attention, ces fruits ne se consomment pas crus, ils peuvent provoquer des nausées.
 
 
 
 
Une fois les grappes ramassées, il faut les laver et surtout enlever les fruits de la grappe… Ce n'est pas une petite histoire… J'ai récupéré 1,2 kg de fruits mais j'y ai passé au moins 2h…….. Il faut aussi se méfier parce que cette baie tâche énormément !! Puis j'ai été cueillir les framboises. Cette partie là est très certainement la plus facile et la plus agréable parce qu'une framboise sur deux est directement avalée !!
 
 
 
 
Douceur de sureau framboise
1,2 kg de baies de sureau noir
1 kg de framboise
800g de sucre complet
 
Mélanger les fruits, ajouter le sucre et laisser cuire 1h.
Vous pouvez filtrer pour enlever les pépins mais comme j'aime bien ce petit craquant, je les laisse.
 
Si vous faites comme moi et que vous laissez le couvercle sur le faitout, et bien vous obtenez une douceur au sureau et framboise, c'est à dire une confiture liquide. Et si vous voulez une consistance plus ferme, une confiture, et bien vous ne mettez pas le couvercle…. (c'était mes premières confitures…)
 
 

 
Cette douceur est aussi parfaite
dans un yaourt !!
 
 
 
Dans le sureau, tout peut servir, de son écorce à ses baies.
Ainsi la deuxième écorce du sureau noir en décoction serait un excellent remède contre les rhumatismes et les calculs. Cette écorce se récupère à la fin de l'hiver. Je vais essayer d'en récupérer pour goûter et je vous tiendrais au courant.
Les feuilles et les fleurs de sureau noir peuvent se faire en thé et en infusion. Ces dernières peuvent aussi se manger en beignet et les baies en confitures, gelées et autres douceurs !!
Et pour finir, même au jardin, ce végétal peut être utilisé. Ainsi la décoction de feuilles des sureaux yèble ou noir peuvent servir au jardin comme répulsif.
 
J'ai trouvé toutes ces informations dans mes deux livres fétiches dont je vous ai déjà parlé ici et :
Bernard Bertrand, Jean-Paul Collaert et Eric Petiot, purin d'ortie et compagnie, éditions de Terrain, 2004, 95 p.
d’Agnès Dubrulles, des tisanes pour le plaisir, le bien-être par les plantes, éditions Christine Bonneton, 2007, 159 p.
 
 
 
 
 
 

un peu comme...

Partager/Marquer

11 responses .

  1. noreply@blogger.com (nol de nol) dit :

    Et bien il n'y a plus qu'a essayer !!

  2. noreply@blogger.com (Orangette) dit :

    Malheureusement, je ne peu pas te donner la recette exacte, je lui est déjà demandée et il l'avait oublié ( à mon grand désespoir :( ! ) ce que je peu te dire c'est qu'il y avait un certain nombre de fleurs, d' oranges, de citron et de sucre, le tout macérait dans l'eau un certain temps avant d'être filtré et mis en bouteille à étriers. Je n'ai jamais retrouvé la recette, mais j'espère que tu auras plus de chance que moi car c'était vraiment une boisson délicieuse.

  3. noreply@blogger.com (nol de nol) dit :

    Loesha : merci !! C'est vrai que ce n'est pas toujours évident qu'un dessin aide à la reconnaissance !!

    Trotine : merci !! Non ce n'est pas vraiment acide c'est plutôt âpre et la peau est plus épaisse.

  4. noreply@blogger.com (Trotine) dit :

    Très interressant ton billet. Les photos sont magiques, c'est vraiment très décoratif ces grappes noires sur ce rouge. Pour le goût c'est un peu acide comme les myrtilles ?

  5. noreply@blogger.com (Loesha) dit :

    @Nol : dessins… plutôt réussis car j'arrive à les reconnaitre :D !

  6. noreply@blogger.com (nol de nol) dit :

    J'ai prévu d'essayer l'année prochaine les boissons à base de sureau !! Là j'ai cueillie à la toute fin de la saison donc les fruits étaient très sucrés mais il y en avait moins… Je suis bien tentée par le vin avec les fleurs. Tu pourrais demander la recette à ton frêre s'il te plaît ?

  7. noreply@blogger.com (Orangette) dit :

    Je suis sure que c'est très bon framboise sureau… Et je veux bien te croire qd tu dit y avoir passé 2 h !!! J'ai fait il y a quelques années de la crème de sureau ( comme la crème de cassis qu'on met dans un kir… ) et j'avoue que même si c'était une pure merveille je n'en ai jamais refais ;p! Mon frère lui fesait un"vin" de sureau avec les fleurs ( boisson alcoolisée ). Je ne sais pas pourquoi on appelait ça du vin, ça ressemblais plus à une limonade, ou une bière délicatement parfumé, de ce parfum si caractéristique de la fleur de sureau… Mmmmmmmm le bon souvenir :) !

  8. noreply@blogger.com (nol de nol) dit :

    Je note !!! Photos ou dessins ?

  9. noreply@blogger.com (Loesha) dit :

    J'ai acheté un bouquin sympa et pratique, on le prend souvent en balade :"Guide des plantes sauvages comestibles et toxiques" (François Couplan). Un classique, hyper instructif !

  10. noreply@blogger.com (nol de nol) dit :

    Je m'y interresse aussi de plus en plus !! Je trouve ça génial de pouvoir utiliser ce qui existe sous mes yeux !
    Je viens de m'appercevoir que la modération des commentaires étaient activés… C'est enlevé !

  11. noreply@blogger.com (Loesha) dit :

    Excellent cet article ! je m'intéresse depuis quelques temps à l'usage des plantes sauvages… bel exemple d'utilisation.
    Tu as vraiment de la chance d'être à la campagne et de pouvoir tester ces plantes :D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>