Category Archive:archéologie

Passion Bento

Passion Bentô, c'est le nom et le thème du concours auquel nous invite à jouer la reine du bentô charaben, mademoiselle.m ! Un petit clic sur la bannière de mademoiselle.m et vous saurez tout des modalités de ce concours !

 

 

Comme beaucoup d'entre vous j'imagine, je me suis bien demandée comment j'allais m'y prendre pour faire entrer dans un bento, toutes mes passions… Je me suis donc un peu triturée les méninges et je me suis recentrée sur mes passions indispensables sans ordre : le gars, la famille, les ami(e)s, les chats, l'archéologie, la paléométallurgie, la cuisine, la musique, le potager et le bio… J'ai donc choisi de représenter l'archéologie et la cuisine par le biais de la représentation, de l'essai de la représentation de mon potager. Mon potager montre vraiment ce que j'aime en cuisine : des choses simples, locales et bio….

 

Le voilà ce Bento :


Donc à gauche, c'est une représentation de mon potager et à droite : une truelle sur un chantier de fouille avec un bâtiment sur quatre poteaux. Si si il y a tout ça dans ce bento !! Et le porte baguette est un petit lingot de fer sorti d'une de mes expérimentations de réductions du minerai de fer en bas fourneau….

 

Et en détail ça donne :

 

Le potager :

Il y a quelques arbustes de chou romanesco et des fleurs qui entourent un carré de potager dans lequel pousse des carottes et du persil plat… Et non loin, une vache paisse tranquillement.

 

Et en vrai, ça donne ça :

 

La photo date d'aujourd'hui !! En ce moment il n'y a pas ni persil plat, ni carotte dans mon potager. En revanche, il y des betteraves rouges et des bettes. A gauche du carré, il y a des fleurs jaunes qui sont en fait de la salade shop suey montée en graines…. J'avais planté ces graines au printemps mais lorsque j'ai vu ce que ça donnait, j'avoue que je n'ai pas su comment l'utiliser… Du coup, et comme c'était joli, je les ai laissé monter et fleurir…

Ce qui est important pour moi dans ce carré de potager, c'est l'idée déjà de faire naître et de gouter ma production. Mais tout ça va aussi un peu plus loin. L'idée est donc de produire localement et de produire sainement. Je suis très attachée à cette idée de consommer le plus souvent localement et bio. Lorsque je dis ça, ce n'est absolument pas avec l'idée de stigmatiser d'autres façons de faire. C'est juste la mienne et c'est important pour moi….

 

Et en détail, ça donne ça aussi :

 

Sur un lit de courgettes, revenues avec de l'ail, et de riz, il y a un terrain de fouilles archéologiques représenté par deux tranches de coppa et des rondelles de maki de riz et de chutney aux figues pour les trous de poteau. La truelle est encore en rouleau de maki et la lame de la truelle en riz légèrement grisé avec des graines de sésame noir.

Pour colorer le riz en gris, j'ai écrasé des graines de sésame noir. Puis J'ai mis cette semoule de graines de sésame noir dans l'eau de cuisson du riz.

 

Sur mon plan de travail, à coté de ma truelle, ça donne ça :

 

 

Et en vrai, ça donne ça aussi :

 

Sur cette photo, vous pouvez voir les négatifs d'un bâtiment sur quatre poteaux de bois… Alors qu'est ce que ça veut dire… Et bien imaginez que vous voulez construire une cabane en bois. Pour ça, vous creusez à chaque angle du bâtiment un trou dans lequel vous plantez un montant en bois. Puis vous reliez ces poteaux de bois par des planches. Ensuite, lorsque le bâtiment est détruit, les trous de poteaux sont rebouchés ou par une terre différente du substrat qui l'entoure ou le poteau de bois pourri à l'intérieur et teinte la terre. Et bien voilà ce que nous retrouvons : ces négatifs de poteaux.

Pour avoir une petite leçon d'archéologie, vous pouvez aussi aller lire le mode d'emploi écrit par larkéo par ICI. Les trous de poteaux n'auront alors plus aucun secret pour vous après la lecture de la leçon n° 2 !!!

 

La fouille archéologique, ça peut donner ça aussi :

 

Ici, c'est toujours sur le même chantier que les quatre trous de poteaux montrés plus haut…. Sur la photo de gauche, j'ai une truelle à la main !!

 

Et pour finir, l'archéologie, c'est aussi des moments comme celui là :


un peu comme...

Partager/Marquer

un bento toujours dans la simplicité

J'avoue tout : en ce moment je ne cuisine pas beaucoup… Je rentre, je mets à cuire des lentilles, du quinoa. Je coupe une tomate, un bout de concombre, des bettes. Parfois il y a un œuf… Parfois c'est une sardine à l'huile… Bref tout ce qu'il y a de plus simple… D'ailleurs vous l'avez sans doute remarqué en voyant mon blog un peu à l'abandon…

Mais heureusement Les vacances sont maintenant pour bientôt et je vais prendre le temps de bien finaliser ce blog…. Le lundi 04 octobre je suis en vacances pour trois semaines !! Je dis lundi et non pas vendredi soir parce que le weekend du 2 /3 octobre je suis en Bretagne pour une démonstration archéologique autour du bronze lors du festival Etangs d'Art. Si vous êtes dans la région de Paimpont à ces dates là n'hésitez pas à passer voir. Vous pouvez télécharger le programme ICI et la démonstration aura lieu à l'atelier n°15 chez Skene Décor.

Sinon j'attends les vacances avec impatience maintenant et je compte les jours tous les jours !!!

Pendant ces vacances je vais donc finir de mettre tous les liens à jour pour que l'on puisse accéder plus facilement aux recettes et aux bentos…. J'ai tout de même un peu avancé ce soir puisque j'ai commencé à mettre à jour la liste des liens. Vous pouvez les trouver en cliquant ICI. Cette liste va encore s'enrichir au fur et à mesure de la vie de ce blog alors n'hésitez pas à y retourner de temps en temps !

Je vais également repenser entièrement mon blog de lecture parce qu'il ne me convient absolument pas. J'ai plusieurs notices à mettre en ligne mais il n'est pas facile d'accès et l'hébergement ne me convient pas. Je vais donc essayer de le faire passer chez mon hébergeur actuel et le mettre en sous domaine du domaine noldenol.fr. Trotine m'a expliqué que je pouvais le faire mais j'avoue que pour l'heure je ne vois pas comment y arriver mais je n'ai pas non plus persévéré dans la compréhension du problème… Dernière chose à faire, travailler sur le problème de l'affichage…. Actuellement le blog est configuré pour un affichage optimal avec une résolution 1280 x 800. La ligne de fleurs doit se trouver à droite de la colonne des liens… Et je sais bien que ce n'est pas toujours le cas. J'ai trouvé un code ICI mais je sais qu'il y a du travail à faire dessus pour le transformer et il faut que je trouve où le placer aussi… Si vous avez des idées, n'hésitez pas !!

Croyez vous que j'aurai assez de trois semaines ? En plus il faut que je me repose, que je travaille un peu sur des rapports en retard, que je fasse quelques travaux dans la maison, de la musique, voir des ami(e)s, lire, dormir, lire, dormir…..

 

J'oubliais…. Ce sera aussi la saison des pommes….

 


Bon j'arrête là ce monologue et je vous présente mon bento toujours plus simple !!

 

C'est vraiment très simple… Sous la fleur de saumon et les tomates, il y a des pâtes au sarrasin mélangée avec une sauce à base de tomate, lait de riz et arrow-root et lentilles corail. Ça c'est vraiment trop bon. A côté il y a des rondelles de concombre et une fleur de carotte.

 

La fleur de carotte avec sa feuille de basilique vue d'un peu plus près…

 

Et pour finir la fleur de saumon de très près avec aussi des feuilles de basilique…

un peu comme...

le bento du Perche

nol de nol post on avril 21st, 2010
Posted in archéologie, bento Tags: , ,
Ce weekend, avec des amies et des amis, j'ai participé à une expérimentation archéologique. Nous avons fabriqué du fer à partir d'un minerai de fer dans ce que l'on appelle un bas fourneau. Ce type de four s'appelle bas fourneau, non pas parce qu'il est petit mais parce qu'il est à basse température. Ces basses températures sont au maximum à 1300°C. Le haut fourneau dépasse ces 1300°C !! 
 
 
 
Le vendredi nous avons donc monté le four et le samedi fait ce qu'on appelle une réduction de minerai de fer.
Donc dans ce four on obtient du fer à l'état pâteux entre 1100 et 1300°C : une grosse boule de métal directement forgeable. C'est la grosse boule que je retire du four sur la photo du bas. Pas besoin d'aller en cabine de bronzage pour prendre des couleurs !!! 
Comme j'étais très occupée à avancer mon bronzage, je n'ai pas pris de photo, je précise donc que ces photos ne sont pas de mon œil mais de celui de Michel G des amis du Perches.
 
 
Si je vous parle de ces journées c'est parce que j'ai ramené quelques spécialités culinaires locales… Du fromage du Perche : du petit percheron et de la tome du Perche. Ces deux fromages ont une odeur assez forte, surtout pour le petit percheron, mais ils sont excellents !!
 
 
 
Dans la partie de droite, il y a des madeleines salées (jambon, gruyère, graines de tournesol, cumin), du jambon italien qui a faillit rester à Rome, et du petit percheron et de la tome du Perche. Régis A était à Rome toute la semaine…. Avec le jambon. Sa mission était de réparer les bénitiers du pape qui prennent la mousse… Heureusement il a pu nous rejoindre avec le jambon !!
Dans la partie de gauche, quelques champignons marinés, des carottes et une tranche de céleri rave. Et au milieu de magnifiques morceaux de chou vert grand du nord.
 
 
 

Comme ce chou vert grand du nord est magnifique, je ne résiste pas à vous remettre une photo…

 

Et encore une dernière !!

 
 

un peu comme...

Normandie fermes bio et mon cababio / colibio

nol de nol post on février 17th, 2010
Posted in archéologie, vie du blog Tags: , , ,
Je suis en déplacement cette semaine, alors je ne vais même pas vous parler ce que je mange tellement c'est misérable… Pour vous faire malgré tout une petite idée, sachez que j'ai juste une bouilloire dans ma chambre d'hôtel…
Et voilà où je passe mes journées…. Lundi sous une petite neige, mardi sous le soleil… Et le reste… À voir !! Mais en tout cas, le site est de toute beauté et le travail passionnant !
 
 
 
Je vais donc plutôt vous parler de ma façon de m'approvisionner. En effet, un certain nombre des questions que l'on me pose sont sur les produits que j'utilise. Mais d'où viennent ils ?
Une partie, surtout pendant l'été et l'automne, vient de mon petit potager, et notamment les pommes…. J'ai aussi du sureau, framboises, mures, cassis, groseilles, prunes, courgettes, topinambour, navet, haricots verts, petits pois, bettes et quelques herbes aromatiques. J'ai aussi trois jeunes pêchers de mon grand père dont je vous avais déjà parlé ici.
Cette année le potager devrait s'agrandir d'une rangé d'1 mètre, alors que vais-je bien pouvoir y planter….
 
 
 
 
Une autre partie vient du potager de mes voisins. Je récupère aussi la crème chez ces mêmes voisins (c'est sans doute la meilleure du monde), du lait de temps en temps et tout le temps pour faire les yaourts, et un peu de beurre.
Pour le poisson, l'andouille, le bon pain et retrouver une amie, je vais quelquefois au marché de Falaise le samedi matin. Pour les œufs, le beurre, les fruits secs, les féculents, farine, et autres graines, je vais au marché nature de Saint André sur Orne.
 
Et pour le reste… Les autres légumes, la viande et les yaourts de base pour faire mes yaourts…. Et bien je commande auprès de Normandie fermes bio mon cababio / colibio.
 
 
 
 
Normandie fermes bio, comme son nom l'indique c'est un regroupement de producteurs bios normands… Ce regroupement permet de distribuer les produits auprès des collectivités, des restaurants, des commerces bios et directement auprès du consommateur.
 
 
Il y a plusieurs sites de collecte des paniers en Basse Normandie. Le mien est à Falaise. Tous les 15 jours, je reçois un mail avec la liste des produits disponibles et les tarifs. Je coche ce qui m'intéresse et je récupère mon panier le vendredi suivant en rentrant du travail. En moyenne, je dépense 80 euro par mois (pour deux mangeurs adultes), et j'ai largement assez pour les 15 jours. Finalement, depuis que je suis adhérente au cababio / colibio, je vais bien moins souvent dans un supermarché (j'y vais encore pour la litière des chats et le camembert…) et ma consommation générale a largement baissé…
 
 
exemple de la fiche de la semaine 6 (clic pour aggrandir)
 
 
Si vous voulez visiter leur site c'est par ici : Normandie fermes bio
Si vous êtes en Normandie et que vous voulez connaître le point relais le plus proche de chez vous, c'est par ici : où sont-ils ?
 
 
 
Au final, j'estime donc que ma consommation de produits alimentaires se situe autour de 300 euro par mois (toujours pour deux mangeurs).
 
 

un peu comme...

des bentos de flemme…

nol de nol post on juillet 24th, 2009
Posted in archéologie, bento, métallurgie Tags: , , ,
 
Mais pourquoi des bentos de flemme…

 
Le week end dernier a été consacré à réaliser des démonstrations de fabrications du fer aux forges de la Varenne à Champsecret dans l'Orne. A six (Anne-Cécile, Marion, Hubert, les deux Régis et moi) nous avons monté un bas fourneau, deux fours de grappage et fait des démonstrations de forge.
 

Il n'a pas fait pas très beau mais en revanche il a fait très chaud sous trois couches de vêtements plus le tablier de cuir… Mais il ne faudrait pas se brûler !! On monte quand même à plus de 1500°C dans ce four de grappage… Ici nous compactons une loupe de fer sur le bébé enclume de mon grand-père.
Du coup nous étions tous très fatigués en rentrant dimanche soir… Je n'étais absolument pas capable de me faire un bento pour le lundi… J'ai seulement fais douche, pâtes, lit…
Et le lendemain je suis donc repartie dans la région Rouennaise sans bento… Et je n'étais pas plus capable de me faire un bento le lundi soir… J'ai planté ma tente sous la pluie et je me suis écroulée sur mon duvet… Et je ne vous parlerais même pas de ce que j'ai mangé pendant ces deux premiers jours de la semaine… Fermez les yeux c'est dangereux pour la santé !!!
 
 
Donc cette semaine, deux pauvres bentos toujours sous la pluie :
 
 

Dans le premier on peut voir, un damier de saumon accompagné de petites pommes de terre, de purée de lentilles corail et de tomates cerises. En haut, une petite salade d'endive avec des carottes en rondelles et des tomates cerises. Quelques noisettes pour le goût et un peu d'esthétique (heu elle se cache où celle la ?).
 
 

Et dans ce bento, il y a des coeurs d'artichaut à la romaine (c'est écrit sur le bocal), deux oeufs même pas moulés (j'ai aussi oublié les moules lundi matin…) et des tomates cerises. Encore de l'endive et une carotte qui a essayée de se faire belle…
 
En résumé, je suis percluse de courbatures, fatiguées mais toujours contente !!
 
 
 

un peu comme...