Category Archive:boisson

brochette d’ananas et cocktail de cidre

Sous un soleil très chaud, sous un pommier pour avoir un peu d'ombre et installée dans l'herbe pour boire tranquillement un agréable cocktail et déguster de biens bonnes brochettes !!


Vous voulez les recettes ?

Et bien il faut regarder cette vidéo :

 

 

Cette vidéo est réalisée dans le cadre du Club Praline.

Si vous voulez voir les vidéos des autres membres, c'est par ICI.

 

Si vous souhaitez, participer aussi à ce concours, je peux encore parrainer deux personnes !! Si vous êtes plus de deux à vouloir participer à ce concours, je ferais un tirage au sort !

L'idée du jeu : réaliser une vidéo gourmande d'une recette tirée d'un livre des éditions Solar ou du site le club des gourmands. Le film ne doit pas dépasser 5 minutes et j'aurais l'immense honneur de vous attribuer une sorte de gage… À ce propos, avez vous compris quel était mon gage dans cette vidéo ? Un indice : non ce n'est pas les pommes !

Dates du jeu : du 14 mai au 19 juin 2011

Contrainte : indiquer le nom de la recette, le titre de l'ouvrage, l'auteur, le nom de la maison d'édition et faire apparaître l'url www.solar.fr

Mais qu'est ce qu'on gagne ?

 - Pour les finalistes – hors gagnante (9 personnes) : un très bel ouvrage Solar sur les desserts, et un assortiment de plats Pyrex dernier cri.

 - Pour la gagnante : un séjour gourmet Dakotabox, un assortiment Magimix (cuiseur vapeur, turbine à glace, robot) et un assortiment complet Pyrex, avec ustensiles et plats.
 

.

un peu comme...

Partager/Marquer

bento carte postale de Finlande

Pour cette dernière escale de l'année 2010, nous avions choisi avec Trotine et Diana, de visiter le pays du Père Noël : la Laponie que nous avons étendue à la Laponie finlandaise et donc à la Finlande. Vous suivez ?

 

Les cartes viennent du site Wikipédia.

 

J'avoue qu'en matière de nourriture, je ne me suis pas vraiment éclatée. Non pas parce que ces pays ne nous proposent pas des mets intéressants mais parce que je n'ai pas pu faire toutes mes courses. Je suis encore bloquée chez moi et si j'avais une bonne partie des ingrédients, ceux qui devaient faire la base des recettes que j'avais choisies me manquaient encore…

J'avais notamment envisagé très sérieusement de faire un brochet à la lapone. Si j'ai bien compris le mode de cuisson, il faut placer le brochet sur une branche de bois que l'on plante sur le côté du feu. Vous imaginez un peu : un feu de bois dans la neige et un brochet qui cuit gentillement à côté !! Et bien non je n'ai pas pu réaliser cette recette qui pourtant me plaisait beaucoup…

Donc ce qui m'a séduit chez les finlandais, c'est un de leur musicien : l'accordéoniste  Kimmo Pohjonen.

 

Et voici deux vidéos de ce fantastique accordéoniste !!! http://www.kimmopohjonen.com/

 

Et ici le bento du jour :

 

Ce bento est très simplement réalisé et juste posé très rapidement dans la neige pour que je puisse le manger chaud !! Au fond du bento il y a une légère salade chou rouge sur laquelle repose deux tranches d'omelettes finlandaises, roulées et farcies aux champignons.

J'ai trouvé une mine de recettes ICI, et c'est sur ce site que j'ai trouvé celle de l'omelette finlandaise que j'ai modifié pour que je puisse en profiter !! Je vous livre donc la recette modifiée.

 


Omelette roulée et farcie

L'omelette

6 œufs

50cl de lait de riz

100g de farine de sarrasin

sel

poivre

Mélanger soigneusement le lait de riz et la farine de sarrasin. Battre les six œufs en omelette et les verser dans la première préparation. Mélanger et assaisonner.

Verser cette préparation dans un plat recouvert d'une feuille de papier sulfurisé. J'ai utilisé une plaque une plaque à pâtisserie pour cette étape. Mettre à cuir dans un four chaud à 200°C pendant 20mn. Attention lors des cinq dernières minutes, l'omelette peut partir en soufflé !! C'est assez drôle mais pas pratique pour la suite. Il suffit de percer la bulle et de laisser retomber.

Sortir le plat du four et laisser refroidir légèrement

 

La farce

500g de champignons de Paris…

1 très gros oignon

thym

sel

poivre

Pendant que l'omelette cuit, émincer finement l'oignon et les champignons. Dans une grande poêle ou un wook, verser une matière grasse (ici de l'huile de raisin) et faire revenir les champignons et les oignons jusqu'à évaporation de l'eau. Assaisonner aussi, avec le thym, le sel et le poivre, pendant la cuisson.

 

Fin de cuisson et montage

Retourner l'omelette sur une autre plaque recouverte de papier sulfurisé. Répartir la farce sur l'ensemble de la surface de l'omelette en laissant 1cm sur chaque bord. Rouler l'omelette et la remettre au four chaud à 200°C pour une dizaine de minute.

 

 

Qui était avec Loupe dans la neige pour cueillir le thym ? Il y avait Trotine de très bonne heure, Diana et ses gâteaux finlandais, Alain, July et Alexis et Jo !

.

un peu comme...

une journée autour du cidre

nol de nol post on novembre 1st, 2010
Posted in boisson, vie du blog Tags: , , , , ,

Il y a une quinzaine de jours, alors que j'étais encore en vacances, j'ai eu la chance d'être invitée par la collective du cidre et chef Damien de 750g à passer une journée autour du cidre dans ma région !! À Livarot !! Soit à 50km de chez moi…

En fait la matinée se passait en Basse Normandie à Livarot autour de la cidrerie industrielle de la CCLF (Cidrerie du Calvados La Fermière) et l'après midi en Haute Normandie à proximité des Andelys chez un producteur récoltant, Le Pressoir d'Or.

 

Au tout début, il y a donc la pomme. La pomme à cidre. Elle n'a pas besoin d'être jolie, de briller et de faire envie lorsqu'on la voit. Elle a juste besoin d'être… C'est une pomme à cidre et son destin n'est pas d'être croqué mais d'être bue !! Ce que nous avons fait d'ailleurs !!

 

Elles sont donc lavées, puis broyées. Pour être certain de ne pas perdre le moindre jus, une sorte de terre est ajoutée à la fin pour extraire toute la matière liquide en écrasant finement tout ce qui reste de la pomme originel. Puis tout ce qui ne sert pas à la confection du cidre est récupéré : une partie pour la nourriture animale, une autre pour faire de la pectine.

La cidrerie de Livarot fait également du cidre bio et du cidre non bio. Le procédé est quasiment le même dans les deux cas sauf que les pommes bio sont pressées le lundi après un nettoyage général des installations durant le weekend. Les pommes non bio sont pressées ensuite. Ce pressage n'a lieu que pendant la saison des pommes, en gros de septembre à novembre. Il faut  aussi préparer les assemblages de cidres, créer de nouveau cidre comme le cidre rosé fait à base de pommes à chair rouge, les mettre en bouteilles, les étiqueter, etc.

 

Ces images reflètent certainement ce qui m'a le plus impressionnée lors de cette visite. Il s'agit des énormes cuves de fermentation et de stockage du cidre… Elles sont belles et majestueuses… Si si !! Là vous vous dites, que je suis tombée sur la tête pour trouver des grandes cuves d'inox sublimes… Je crois que c'est mon côté technique qui ressort….

 

Après cette visite très instructive, nous sommes allés déjeuner… Nous avons été reçus au manoir de l'Isle à Livarot pour déguster un menu réalisé par Philippe Harfaux qui officie au château des Bruyères à Cambremer dans le Calvados. Ce repas était absolument délicieux et  totalement en accord avec le thème du jour puisque nous avons eu un cidre différent avec chaque plat ainsi que des pommes sous diverses formes ! Philippe Harfaux en parle très bien ICI. Après cette découverte, et parce que je voulais inviter mes parents autour d'une bonne table, j'ai prévu de retrouver cette cuisine dans moins de 15 jours !!

La journée c'est achevée là pour moi parce que je n'ai pas suivi les autres jusqu'en Haute Normandie. Mais cette demi-journée m'a suffit pour être pleinement ravie de cette découverte et de ces rencontres !!

J'ai ainsi pu rencontrer des blogueurs/ses que jusque là je ne suivais que par le biais de mon écran… Vous allez donc pouvoir suivre aussi ces  aventures normandes chez :

Damien (épisode 1 et épisode 2), Annika Panika, Anne, Stéphanie, Silvia, Laurence, Clémence, Philo et Dorian. Je crois que je n'oublie personne mais on ne sait jamais… Alors si j'ai oublié quelqu'un, n'hésitez pas à me le dire !!

 

Et si vous voulez des recettes à base de pommes… Vous pouvez aller par !

 

pomme

un peu comme...

bento escale au Royaume-Uni et surtout en Écosse

Aujourd'hui nous nous retrouvons au Royaume-Uni. Le Royaume-Uni est composé de quatre parties, pays, régions que sont l'Angleterre, le Pays de Galles, l'Irlande du Nord et l'Écosse. C'est d'ailleurs là que j'ai choisi de poser mon bento. Cette escale est l'occasion de regarder encore et encore les photos du voyage que j'ai fait cette année en Écosse. C'était un voyage sous le thème de l'amitié, de Walter Scott du haggis et du whisky….

Ce bento est relativement simple et les recettes sont tirées de l'ouvrage d'Anne Martinetti, Alimentaire mon cher Watson, dont je vous avais déjà parlé ICI.

 

Dans ce bento il y a donc du haggis accompagné d'une purée de topinambour, d'une autre purée de panais et de tranches de navets. Traditionnellement le haggis est accompagné de neeps and tatties soit une purée de pommes de terre et une purée de rutabaga. Pour le dessert, j'ai fait quelques gâteaux au sarrasin dont la recette provient toujours du livre d'Anne Martinetti.

Le haggis c'est donc la fameuse panse de brebis farcie écossaise. Mais en fait, rien n'oblige à utiliser la panse de brebis et lorsque j'étais en Écosse, les restaurants proposaient des haggis sans son enveloppe. Celle ci sert en fait  seulement de contenant tout comme les boyaux pour l'enveloppe du boudin noir.


J'ai donc fait mon haggis en terrine.

Le haggis est normalement fait à base d'avoine et d'abats de brebis. Pour remplacer l'avoine, j'ai utilisé un mélange de farine de sarrasin et de farine de châtaigne qu'il faut griller. Quant aux abats de brebis, j'ai réussi à trouver deux cœurs d'agneaux, deux rognons d'agneaux et pour le foie, j'ai utilisé du foie de veau.

 

Je profite de cette escale au Royaume-Uni pour vous montrer une mosaïque de mes photos de voyage en Écosse !

 

Lorsque j'ai séjourné en Écosse, je crois que nous avons du goûter à trois haggis différents… J'aime donc le haggis et j'aime aussi beaucoup les gâteaux au sarrasin mais ce que je préfère encore chez les écossais, c'est sans nul doute, leurs whiskies….

 

Avec mes ami-e-s, nous avons visité deux distilleries : celle de Talisker sur l'île de Skye et celle de Glen Ord, près du Loch Ness. Le Talisker est sans doute mon whisky préféré et la visite de la distillerie ainsi que la vue de son environnement a été une expérience extraordinaire !! Nous avons ensuite visité la distillerie de Glen Ord qui produit le Singleton. Je n'avais jamais goûté ce whisky et je n'en boirai sans doute jamais plus… D'une part parce que je ne le trouve pas à mon goût et d'autre part, parce qu'il n'est pas commercialisé en France. Il a plutôt été créé pour le marché asiatique. Nous ne sommes pas allés visiter Glen Ord pour son whisky mais plutôt pour son grenier… En effet, la plupart des distilleries d'Écosse ne produise pas leur orge. Celui-ci est en fait essentiellement produit à Glen Ord puis il est distribué aux distilleries qui vont lui donner un caractère propre à leur région.

Il existe trois sortes de whiskies : le whisky malt, le whisky de grains et les blend…

Le whisky malt, à base d'orge, qui est distillé à l'aide d'un alambic, est à mon avis le meilleur. Le whisky de grains, à base de blé, est fait  selon la technique de la distillation continue et il est rarement vendu tel quel. Il est bien souvent utilisé pour faire les whiskies blend qu'on trouve le plus souvent. Ces blend sont des assemblages de whiskies malts et de whiskies de grains. L'âge du produit qui est donné sur ces bouteilles indique l'âge du plus jeune des whiskies qui entrent dans sa composition. Donc une bouteille de blend étiquetée 8 ans peut très bien contenir un whisky malt de 12 ans…

 

Vous pouvez retrouvez la carte ICI

 

Il existe cinq régions productrices de whiskies. Les régions côtières du centre ouest et du nord est (non indiquées sur la carte), les Lowlands avec Edimbourg, Les Higlands, le Speyside (la région la plus productrice) et l'île de Skye et l'île d'Islay. Ces whiskies ont des types très différents et assez facilement reconnaissables. Un whisky tourbé, fumé et/ou iodé de l'ouest comme  un Lagavulin d'Islay ne peut se confondre avec ceux plus fruitées du Speyside comme un Knochando. Ceux que je préfère viennent essentiellement des îles et de la région côtière de l'ouest.

J'ai aussi eu l'occasion de goûter plusieurs whiskies malt que je n'avais jamais vus en France :

- Benromach ( Speyside) : agréable, fruité et légèrement tourbé.

- Talisker 57° North (île de Skye) : comme son nom l'indique il est à 57°, la latitude de la distillerie… Et il pique un peu !! Il est excellent et on retrouve tout le caractère de Talisker. Il est tourbé et légèrement salé et surtout son goût reste longtemps en bouche.

- Singleton (Speyside) : il n'est pas mauvais mais je ne lui ai pas trouvé de caractère…

- Auchentoshan 12 ans (Lowlands – Glasgow) : agréable et frais.

- Mortlach 16 ans (Speyside) : très agréable et très doux. C'est sans doute le whisky que j'ai préféré durant notre séjour.

- Tobermory 10 ans (île de Mull) : whisky très agréable et fruité.

- Jura 12 ans (île de Jura) : un whisky encore une fois assez agréable.

 

 

 

Voici une partie de ma cave et celle des ami(e)s avec qui je suis partie en Écosse. Nous préférons incontestablement les whiskies tourbés mais nous avons goûté aussi des whiskies qui ne viennent pas d'Écosse comme l'Amrut, un malt indien assez tourbé et quelques whiskies malt japonais. Autant j'ai apprécié l'Amrut, autant les whiskies japonais ne passent pas… Et pourtant le pur malt black de Nikka est très tourbé…  Maintenant les deux whiskies que je préfère sont le Talisker distilled et l'Oban Distilled…. Ceux sont des whiskies tourbés, amples et charpentés et surtout leur goût reste longtemps en bouche. Lorsque l'on boit ces whiskies, il n'y a pas tout de suite la brûlure de l'alcool, il y a surtout le goût….

L'un de mes meilleurs souvenirs est sans doute la rencontre d'un tenancier de bar, situé à coté du Loch Ness, très amoureux de whiskies. Nous avions mangé un excellent saumon et un délicieux haggis et à la fin du repas, ce monsieur nous a proposé de nous faire goûter de la fine de Talisker. Il s'agit en fait d'un Talisker tout juste sorti de l'alambic. Il est donc encore blanc et à 70°C…. Oui 70°C…. Je vous rassure nous avons seulement trempé nos lèvres dans le petit verre qu'il nous a servi. Et bien si l'alcool est évidemment très présent, il y avait déjà le goût très fort du Talisker….

 

Et maintenant que je vous ai bien saoulé avec mes histoires de whiskies, j'aimerai bien savoir qui nous a suivis pour cette escale ? Il y a donc Trotine, Diana , Estellecalim, July, Ktia, novei, ktycat, norethrud et Pipaw qui de Londres pense à nous.

un peu comme...

smoothie framboise cassis amande

Ce smoothie est né grâce à un accident de congélateur…

Je n'étais pas chez moi ce weekend mais je savais déjà que je voulais faire une glace à la prune ce lundi… Jeudi soir, j'ai donc déposé dans le congélateur la cuve de la sorbetière… Hélas, mille fois hélas, j'ai mal refermé la porte du congélateur… Et cet après midi en ouvrant ce fameux congélateur pour récupérer la cuve de la sorbetière, j'ai découvert une montagne de glace… Autant dire que la cuve n'était pas assez froide et que beaucoup d'aliments avaient commencé à décongeler…

Heureusement que mes voisins sont adorables !! Je les ai appelés tout de suite pour savoir s'ils avaient encore de la place dans leur congélateur et j'ai pu y stocker toutes mes denrées encore congelées !!! Seulement, les framboises et les cassis que j'avais gardés pour cet hiver ont en grande partie décongelé…


Que faire….

 

Comme j'étais en train de faire une glace à la prune, j'ai en gros pris les mêmes ingrédients (je vous reparle de la glace dès que la cuve de la sorbetière sera prête !!). Donc autant vous dire que les ingrédients sont totalement dépendants de ce que j'avais dans le congélateur…

 

 

Smoothie framboise, cassis, amande

650g de framboise

250g de cassis

40cl de lait d'amande

20cl de purée d'amande

80g de sirop d'agave

 

Mélanger le lait d'amande, la purée d'amande et le sirop d'agave. Mélanger les framboises et les cassis. Ajouter les fruits au lait et mettre le tout dans un blender. Mixer bien et hop il n'y a plus qu'à déguster avec par exemple, une madeleine sauvée du congélateur !!

 

 

Et oui, ce n'est pas toujours facile de prendre des photos… Juste avant Léo Chapataud s'est installé sur le drap et juste après l'avoir fait descendre, Loupe s'est installée….

un peu comme...