Category Archive:conserve

une petite salade aigre douce

nol de nol post on juin 2nd, 2010
Posted in conserve, salidou Tags: , ,
J'ai bien noté que mon bocal de salade vous avait intrigué. Mais comme j'ai un petit peu oublié d'expliquer le début, le milieu et même la fin de l'histoire de ce bocal, je me vois dans l'obligation (non pas vraiment ça me fait plaisir) de rédiger un billet spécialement pour lui !!
 
 
 
Dans ma carte postale de Chine je donnais les références exactes du livre dont j'ai tiré la recette. Comme je n'avais pas tous les ingrédients sous la main, je l'ai un peu modifié. C'est donc cette recette modifiée que je vais vous livrer !!
 
 
 
 
salade aigre douce
 
1 concombre
3 carottes
1 botte de radis ros
1/2 chou chinois
3 càs de sel
75g de sucre en poudre blond
30cl de vinaigre de riz
 
Découper le concombre en deux et enlever les pépins. Découper tous les légumes, sauf le chou ,très finement. L'idéal étant de le faire à l'aide d'un robot ou d'une mandoline. Au fur et à mesure les mettre dans un saladier et saler. Découper à part le chou chinois en fines lamelles. Sécher les légumes à l'aide de papier absorbant et les déposer alternativement (pour l'esthétique, mais ça peut être mis en vrac…) dans un bocal.
Dans une casserole, mélanger le sucre avec le vinaigre et faire bouillir. Laisser ensuite cuire à feu doux pendant 10mn. Laisser refroidir et verser dans le bocal. Fermer et mettre au réfrigérateur.
 
Cette salade se conserve 15 jours au frais et elle est parfaite en cette saison !!
 

un peu comme...

Partager/Marquer

Douceur de sureau noir et framboises

nol de nol post on octobre 29th, 2009
Posted in conserve, sucrée Tags: ,
Voilà bientôt 5 ans que j'habite dans la maison du bout du pré où coule un ruisseau et je n'avais encore jamais goûté le sureau noir… Et pourtant il y a plein de sureaux noirs dans le jardin et dans la haie.
Plusieurs fois, une amie m'a conseillé d'essayer de faire les fleurs en beignets… Elle m'a même prêté un livre sur le sujet… Mais je n'avais pas encore osé franchir le pas. Et puis je voyais toutes ces belles grappes de sureau me faire de l'œil et me tenter…
 
 
 
 
J'ai donc tout d'abord vérifié qu'il s'agissait du bon sureau. Il existe trois sureaux différents en Europe. Par ici, il n'y en a que deux et ils sont en fait assez faciles à distinguer l'un de l'autre. Le premier, le sureau yèble ou hièble ressemble plutôt à un petit arbuste et ses fruits, noirs aussi, ne retombent pas en grappe mais forment des ombrelles. Ceux là ne sont pas comestibles. À l'inverse, le sureau noir est un arbre bien plus grand que son cousin et ses fruits retombent en grappe. Et surtout ils sont comestibles une fois cuits !! Attention, ces fruits ne se consomment pas crus, ils peuvent provoquer des nausées.
 
 
 
 
Une fois les grappes ramassées, il faut les laver et surtout enlever les fruits de la grappe… Ce n'est pas une petite histoire… J'ai récupéré 1,2 kg de fruits mais j'y ai passé au moins 2h…….. Il faut aussi se méfier parce que cette baie tâche énormément !! Puis j'ai été cueillir les framboises. Cette partie là est très certainement la plus facile et la plus agréable parce qu'une framboise sur deux est directement avalée !!
 
 
 
 
Douceur de sureau framboise
1,2 kg de baies de sureau noir
1 kg de framboise
800g de sucre complet
 
Mélanger les fruits, ajouter le sucre et laisser cuire 1h.
Vous pouvez filtrer pour enlever les pépins mais comme j'aime bien ce petit craquant, je les laisse.
 
Si vous faites comme moi et que vous laissez le couvercle sur le faitout, et bien vous obtenez une douceur au sureau et framboise, c'est à dire une confiture liquide. Et si vous voulez une consistance plus ferme, une confiture, et bien vous ne mettez pas le couvercle…. (c'était mes premières confitures…)
 
 

 
Cette douceur est aussi parfaite
dans un yaourt !!
 
 
 
Dans le sureau, tout peut servir, de son écorce à ses baies.
Ainsi la deuxième écorce du sureau noir en décoction serait un excellent remède contre les rhumatismes et les calculs. Cette écorce se récupère à la fin de l'hiver. Je vais essayer d'en récupérer pour goûter et je vous tiendrais au courant.
Les feuilles et les fleurs de sureau noir peuvent se faire en thé et en infusion. Ces dernières peuvent aussi se manger en beignet et les baies en confitures, gelées et autres douceurs !!
Et pour finir, même au jardin, ce végétal peut être utilisé. Ainsi la décoction de feuilles des sureaux yèble ou noir peuvent servir au jardin comme répulsif.
 
J'ai trouvé toutes ces informations dans mes deux livres fétiches dont je vous ai déjà parlé ici et :
Bernard Bertrand, Jean-Paul Collaert et Eric Petiot, purin d'ortie et compagnie, éditions de Terrain, 2004, 95 p.
d’Agnès Dubrulles, des tisanes pour le plaisir, le bien-être par les plantes, éditions Christine Bonneton, 2007, 159 p.
 
 
 
 
 
 

un peu comme...

la compote de pommes

nol de nol post on septembre 28th, 2009
Posted in conserve, sucrée Tags: ,
C’est la saison des pommes en Normandie… C’est aussi la saison de l’overdose de pommes…
Dans mon jardin il y quatre pommiers de pommes à couper (calville, boscop, grosse pomme rouge et pomme jaune) et un pommier de pommes à cidre… Cela en fait des pommes…
 

 
Donc après le rôti de filet de canard aux pommes, les cocos aux pommes, les salades aux pommes, les différentes tartes aux pommes et autre pommes au four, voici les compotes de pommes… Si vous avez d'autres idées de recettes je suis preneuse !! Et si vous passez par ici, arrêtez vous je vous donnerais des pommes !!
Certaines pommes comme les boscops tiennent assez biens jusqu’en juin si elles sont cueillies et stockées correctement. En revanche les calvilles se conservent beaucoup moins biens. De plus elles ne se conservent bien que si elles ont été cueillies, donc toutes les pommes qui tombent passent en compote.
 
 

 
Cette année les pommes et les poires ont été très malades… Mes pommes jaunes n’ont hélas pas résisté. J’ai pu sauver les autres en enlevant les mauvaises pommes mais le pommier jaune était bien trop touché… Il aurait fallu que je lui fasse un traitement avec une décoction de prêle au mois de juillet.
 
 
 

 

Pour 5 litres de compote de pommes

6 càs de sucre comple
6 càs de poudre fine
 
Eplucher et découper en morceaux les pommes. Mettre un peu d'eau au fond des gamelles puis ajouter la moitié du sucre et de la poudre fine et mélanger. Laisser cuire à feux pas trop fort jusqu’à ce que les morceaux fondent. Ajouter le reste de sucre et de poudre fine et mélanger.
Remplir les bocaux de la préparation et les emmailloter dans un morceau de tissu. Cela permet d’éviter les choques dans la casserole pendant la stérilisation. Placer les bocaux dans un grand faitout ou un stérilisateur et remplir d’eau jusqu’au dessus des bocaux.
Compter 20mn de cuisson après l’ébullition soit à 100°C.
 
 

J’ai également fait 4,5 litres de prunes au sirop au début du mois de septembre et 2 litres de bettes hier…

Et par ici un très beau site à visiter si les conserves vous intéressent !
 

pomme

un peu comme...