Tag Archive: ail

whoopie ou… sandwich rillettes de canard et crème de tomates séchées…

Je ne vais pas laisser plus longtemps le suspense planer sur cette recette déguisée / recette déguisée de whoopie or not whoopie !

Ce n'était bien sur pas un whoopie et ce n'est pas non plus une recette sucrée… Derrière cette supercherie se cache en fait un sandwich aux rillettes de canard (maison) et à la crème de tomates séchées. Je n'ai pas fait de bento depuis assez longtemps et j'avais envie de me préparer à ma rentrée en faisant des minis sandwichs qui trouveraient facilement leur place dans un bento…

 

Il y a donc trois préparations à réaliser pour ces mini sandwiches :

- le pain sans gluten aux graines de sésames au wasabi et à la prune ;

- une crème de tomates séchées ;

- des rillettes de canards pour lesquelles je ferais un autre billet.

 

 

 

 

Pour 10 petits pains

 
180g de farine de maïs
70g de farine de riz
5g de gomme de guar
10g de poudre à lever
1 càt de sel
2 càs de graines de sésame au wasabi
2 càs de graines de sésame à la prune
2 càs d'huile d'olive
20cl d'eau tiède

 

Mélanger les farines et la gomme de guar. Ajouter la poudre à lever et bien mélanger puis mettre le sel. Ajouter ensuite les graines de sésame et l'huile d'olive.

Verser l'eau et mélanger rapidement sans faire une pâte trop lisse.

Former les petits pains et les déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. 

Enfourner tout de suite, sans laisser de temps de repos, dans un four chaud à 270°C, pendant 18 minutes.

 

La crème de tomates séchées

 
125g de tomates séchées avec son huile
2 gousses d'ail
sel et poivre rouge du Sichuan

 

Éplucher l'ail et mixer tous les ingrédients jusqu'à obtenir une pâte crémeuse.

 

Les rillettes de canard

Je vous en reparlerais plus tard mais vous pouvez utiliser des rillettes du commerce…

 

Montage

Il faut commencer par évider un petit peu les pains pour pouvoir mettre sur une face les rillettes et sur l'autre face la crème de tomates séchées. Réunir les deux moitiés et saupoudrer de graines de sésame au wasabi et à la prune.

 

 

 

recette déguisée

un peu comme...

Partager/Marquer

de l’ail partout vous verrez !

nol de nol post on septembre 19th, 2011
Posted in jeu / concours, salée Tags: , , ,

Il y a une époque où je n'aimais pas l'ail mais depuis que j'ai découvert que j'aimais l'ail, je ne peux plus m'en passez… Ainsi lorsque je n'ai pas envie de cuisiner, je fais simplement cuire des vermicelles de riz que j'agrémente d'un peu de saumon fumé, de graines de courge, de graines de sésame à la prune et…. De purée d'ail.

Je ne sais pas comment je ferais pour vivre dans ma cuisine sans ail finalement… Du coup, lorsque l'ANIail, l'Association Nationale Interprofessionnelle de l'Ail m'a proposé de jouer avec eux, j'ai, pour une fois, de suite accepté !! 

Et si je joue, vous pouvez jouer aussi !! En fait, c'est d'ailleurs plutôt vous qui allez jouer !!

 

 

Pour jouer, c'est très simple, il suffit que vous réalisiez une recette qui se mange avec les doigts, dit aussi fingerfood, à base d'ail. Et c'est tout… Ou presque….

Oui parce qu'une fois que vous aurez fait votre recette, il vous faudra la prendre en photo, la rédiger et me l'envoyer par mail (en vous servant du formulaire de contact) ou me prévenir en me mettant un commentaire sous ce billet. Vous pouvez publier la recette sur votre blog et je la publierais également ici. Et pour ceux et celles qui n'ont pas de blogs, pas de problème non plus ! La recette pourra également être publiée ici.

Le concours commence aujourd'hui et durera trois semaines : du 19 septembre 2011 au 07 octobre 2011.

Mais que gagne-t-on à part la satisfaction d'avoir travaillé l'ail ? Le concours se déroule en deux étapes :

La première étape : je choisis, parmi toutes les recettes qui me seront proposées ici, celles que je préfère. Je pense demander l'aide d'LN pour faire ce choix difficile. C'est une esthète de l'ail qui saura m'aider dans un choix qui sera sans doute difficile. Le ou la gagnante recevra alors ce cadeau : un ensemble pour manger avec les doigts ainsi qu'un cours autour de l'ail à Paris !

 

 

La deuxième étape : vous verrez plusieurs blogs proposer cette opération et chaque tenancier de blog désignera un gagnant. Du coup, un gagnant des gagnants sera choisi à la fin de l'opération et celui-ci se verra offrir un séjour au pays de l'ail !

 

Et voici une petite recette à base d'ail pour accompagner de petites tranches de boudin noir par exemple ou de petites tranches de sarrasin :

 

 

sauce à l'ortie et à l'ail

 
2 cayeux d'ail
2 tomates
des têtes d'ortie
huile de pépins de raisin
sel, poivre du Sichuan

 

Ramasser des têtes d'ortie avec des gants dans un endroit où il n'y a pas de pollution. Vérifier qu'il n'y a pas une guêpe, fourbe et renarde, planquée au fond du petit doigt droit du gant. Nettoyer les à l'eau chaude puis les ébouillanter. Les passer sous l'eau froide puis les égoutter soigneusement et réserver. J'utilise pour cette étape des baguettes de cuisine pour éviter de me piquer. Une fois ébouillanter les orties ne peuvent plus être désagréables !

Faire revenir l'ail finement tranché dans une poêle huilée et ajouter les tomates coupées en tout petits morceaux.

Saler et poivrer.

Ajouter les têtes d'ortie et laisser mijoter.

 

 

 

Et si vous voulez découvrir d'autres recettes à base d'ail sur ce blog, vous pouvez aller voir la moutarde à l'ail et la tisane à l'ail violet.

.

un peu comme...

les pêchers en 2011

2011 : aurais-je des pêches ?

 

 

Mais ça devient une rengaine cette histoire de pêches… Deux ans que je blogue maintenant et au moins autant de temps que je galère avec mes trois pêchers. Souvenez vous, je vous en avais parlé l'année dernière, en 2010, ICI et et en 2009, par LÀ.

Je vais donc un peu radoter je pense… Mais j'y tiens à ces pêchers… C'est mon grand-père maternel, Papi Boulon, qui me les a démarré !! Lorsqu'il mange des pêches, il cache le noyau dans les parterres de fleurs de la grand-mère, Mamie Boulon, et il les oublie… Plus tard, de petits pêchers poussent et la grand-mère râle. Bon elle ne râle pas tant que ça mais du coup j'ai récupéré six pêchers ! Trois sont dans mon jardin et trois autres chez les voisins ! Et l'un de ces trois pêchers est contre le mur de la grange, bien plaquée contre un mur calcaire au sud et lui ne souffre absolument pas de la cloque du pêcher… Ce qui me fait dire que la cloque aime l'humidité ou que le pêcher aime la chaleur…

 

 

Et l'on en revient encore et toujours à cette histoire de cloques du pêcher…

L'année dernière, j'avais traité à l'ail deux pêchers sur trois pour voir si ce traitement avait un véritable effet sur les arbres. J'en ai conclu que ça marchait vu que le pêcher qui n'avait pas reçu d'ail continuait à souffrir. J'ai donc un traitement à base d'ail pour soigner lorsque la cloque est là mais ce serait tout de même mieux de pouvoir agir avant et de ne pas avoir de cloque… Et du coup, d'avoir peut être des pêches !!

Après avoir pris quelques renseignements, j'ai vu qu'on pouvait agir avant l'apparition de la cloque pour éviter son arrivée. Et pour cela, il faut utiliser une décoction à base de prêle. Ça tombe bien, j'ai la chance d'avoir de la petite prêle qui pousse naturellement dans le jardin !! Mais cette prêle pousse l'été et il faut passer le traitement au moment du débourrement… Et c'est quand le débourrement vous entends je dire !! Et bien ça dépend ! Ça dépend du temps, de la région et de l'âge du capitaine ! Ce qui veut dire qu'il faut surveiller les arbres et il faut agir lorsque les boutons commencent à sortir… Et cette année c'était début mars !

 

 

Petite prêle de cette année en cours de pousse

 

 

 

Paquet de prêle sèche

 

L'année dernière j'ai donc fait des petits paquets de prêle que j'ai mis à sécher en prévision de cette période de débourrement ! Et le moment venu, j'ai préparé ma décoction, puis Le Gars et moi, l'avons pulvérisé plusieurs fois sur les pêchers.

 

Décoction de prêle

Prêle

Eau

Pour 100g de prêle, il faut 1 litre d'eau.

Faire bouillir la prêle pendant 1h. Laisser refroidir puis diluer à 10%  la préparation dans de l'eau. Verser dans le pulvérisateur et arroser copieusement les pêchers.

La première fois, il faut faire trois pulvérisations réparties sur une semaine. Puis une fois par semaine pendant 3 à 5 semaines. La prêle soigne aussi comme l'ail sans faire tomber les feuilles.

La décoction se conserve très bien dans un récipient fermé pour éviter les odeurs !!

 

 

Et donc deux mois après cette pulvérisation, comment vont mes pêchers ?! Et bien ils vont plutôt bien et je devrais avoir des pêches cette année ! Les deux pêchers qui ont été traité à l'ail l'année dernière sont légèrement cloqués mais pleins de fruits. En revanche, le petit dernier, qui n'a pas été traité l'année dernière est tout cloqué. J'ai du lui enlever toutes les feuilles et celles qui repoussent sont cloquées… Il va falloir que je lui fasse un traitement à l'ail.

 

 

Pêches en formation entre le 23 – 30 avril 2011

.

un peu comme...

la moutarde à l’ail

J'ai découvert très récemment que l'on pouvait faire sa moutarde soi même et que ce n'était pas si compliqué que ça…. J'ai découvert ça en lisant l'article que consacre Karen du blog cuisine saine à la moutarde maison. Suite à la lecture de cet article, j'ai ouvert mon réfrigérateur et je suis allée voir la composition de la moutarde que j'utilise à la maison….

 

 

Je précise que je déteste les verres à moutarde… C'est pourquoi j'utilise cette moutarde parce que le contenant a un côté beaucoup plus intéressant qu'un verre avec des papillons ou autre bioman dessus….

Donc je lis la liste des ingrédients et bien m'en a pris…. Il y a de l'acide citrique (E330) et du disulfite de potassium (E224)…. La question des additifs est assez vaste et le problème ne vient pas forcément de l'additif mais de la multiplication des additifs… Si on connaît à peu près, mais tout le monde ne s'accorde pas sur le sujet, les effets de ces additifs, on ne sait pas forcément comment ils interagissent entre eux…. C'est pourquoi, d'une part j'évite les additifs et s'il y en a plus de trois, je fuis le produit…. Je ne consomme pas non plus beaucoup de produits transformés donc le problème, pour moi, se résolve assez facilement. Si vous avez l'occasion, jetez un oeil sur la liste des ingrédients d'un paquet de tranches de jambon sous vide….

Donc je crois que je vais dorénavant toujours faire ma moutarde … C'est vraiment simple et plutôt amusant !!

 

Après cette digression sur le problème des additifs alimentaires, je vais vous donner la liste des sites qui m'ont aidé dans la création de ma propre recette de moutarde maison :

- la cuisine de Garance ;

- Cuisine Campagne ;

- Absolutely Green ;

- la famille enchantée.

Hormis la recette proposée par la famille enchantée, toutes les autres ajoutent une farine. Il semble que celle ci adoucisse le goût des moutarde maison. Il est vrai que les deux essais que j'ai fait ont des goûts très puissants !! Mais ce goût s'adoucit avec le temps. Ainsi après une semaine de réfrigérateur, le goût est bien plus doux et l'on sent bien tout les ingrédients. C'est le cas en tout cas pour ma moutarde aux pommes. la recette que je vais présenter ici est à l'ail donc déjà assez forte !!

 

 

Moutarde à l'ail

40g de graines de moutarde jaune

10cl de vinaigre balsamique

2 càs d'huile d'olive

Quelques feuilles de basiliques

2 cailleux d'ail

2 càs de graines de courges

sel

poivre

 

Faire tremper une dizaine d'heures les graines de moutarde dans le vinaigre balsamique.

Au moment de finaliser la préparation, mixer ensemble les feuilles de basilique, l'ail et les graines de courge. Ajouter ensuite la moutarde et mixer encore. Ajouter enfin l'huile et mixer toujours. Et pour finir saler et poivrer à convenance et mixer encore !!

Verser la préparation dans un pot et laisser sécher, le pot ouvert, dans le réfrigérateur. Il faut au moins attendre 48h avant de la consommer parce qu'elle est extra forte !! Mais pas d'inquiétude elle s'adoucit vraiment avec le temps et on sent bien l'ail !!

 


 

un peu comme...

bento carte postale d’Espagne

nol de nol post on juillet 26th, 2010
Posted in bento, carte postale, jeu / concours, salée Tags: , , , , , , ,

 

Non mon blog ne déménage pas en Espagne… Mais aujourd'hui c'est notre rendez-vous mensuel dans le Grand Monde. Et après une escale dans les Antilles, nous voici de retour en Europe et plus particulièrement en Espagne !!

 

Mais avant de vous montrer mon bento, voici ma mosaïque espagnole ou plutôt catalane !

 

Il y dix ans j'ai découvert la Catalogne française et la Catalogne espagnole. Il y a dix ans j'ai participé à des fouilles programmées dans les Pyrénées Orientales. Je garde de très bons souvenirs des personnes que j'ai rencontré et des fouilles auxquelles j'ai participé. La semaine nous travaillions durement sur un site au dessus d'Argelès sur Mer et le weekend, nous allions visiter les sites archéologiques catalans.

Le premier soir, sur la plage d'Argelès sur Mer, nous avons fait un pique-nique… Quelle surprise pour moi de voir les autochtones installer leur nappe à un mètre de la mer… Et puis… Le pain a été sorti du panier… Puis l'ail…. Puis les tomates… Et j'ai appris à préparer mon pain à la tomate et à l'ail en frottant bien consciencieusement l'intérieur et l'extérieur du pain !

 

C'est donc tout naturellement que j'ai placé dans ce bento une tranche de pain à l'ail et à la tomate !


 

C'est un repas simple pour la soirée… Il y a donc un gaspacho catalan à base de concombre et d'avocat sur lequel flotte des feuilles de basilique et une fleur de capucine Tom Pouce. Le pain à l'ail et à la tomate est fait maison selon une recette de pain espagnol et le jambon cuit qui l'accompagne est espagnol (jambon serrano). Et pour finir, une crème catalane non brulée pour ne pas faire fondre mon bento… Elle est à base de sucre complet ce qui explique sa couleur très sombre !


Gaspacho catalan

 

1 concombre

1 avocat

2 cayeux d'ail

4 càs de pignons de pin

10 feuilles de basilique

citron

sel / poivre

 

Mettre à tremper les pignons de pin pendant la découpe des autres aliments… Mixer ensemble l'ail, les feuilles de basilique et les pignons. Mettre cette préparation dans un blender et ajouter les morceaux d'avocat, le concombre épépiné, le citron, le sel et le poivre. Ajouter 1/8 de litre d'eau froide et bien mixer.

Mettre la préparation au réfrigérateur pour servir bien froid.

 

 

Alors qui est en Espagne ? Larkéo, qui nous avait soufflé cette destination, Trotine, Diana, Loesha et qui encore ? Il y a aussi Cammie, Estellecalim, Ktycat, Pipaw, Bina de la famille coccinette et Ktia qui nous a fait plusieurs recettes : un bento ici et et de la tortilla et des encornets !! Il y a aussi Châtaigne qui nous a réalisé un mélange de saveurs entre l'Asie et l'Espagne !

un peu comme...