Tag Archive: Anne Martinetti

biscuits de sarrasin

Et voilà enfin la recette des biscuits de sarrasin que vous avez pu voir dans mon bento écossais. La recette de base est tirée l'ouvrage d'Anne Martinetti, Alimentaire mon cher Watson, dont je vous avais déjà parlé ICI. J'ai seulement fait quelques modifications pour que la recette soit sans lactose.

J'avais déjà goûté des biscuits au sarrasin pleins de beurre et j'avais trouvé ça excellent, d'une tendreté incomparable et d'une douceur sublime. Bref je rêvais de ces mêmes biscuits mais sans lactose !! Et les voilà enfin !! Et ils sont exactement comme je les voulais : moelleux à l'intérieur, légèrement croustillants sur le dessus, doux et joliment dorés. Oui c'est un peu une ode au sarrasin mais cette farine est tout simplement excellente.

Ainsi, le sarrasin est une plante et non pas une graminée, une céréale comme le blé. On l'appelle aussi blé noir mais non il n'y a pas un gramme de gluten dans cette plante. Le sarrasin existe donc sous forme de farine, avec laquelle on fait les galettes et les fameuses nouilles soba japonaise. Il existe également sous forme de grains avec lesquels ont fait le kacha russe, comme lors de l'escale en Russie, et puis on le trouve aussi sous forme de flocons que l'on peut utiliser pour le petit déjeuner par exemple. Il existe également du miel de sarrasin.

 

Et on peut donc en faire de succulents biscuits !!


Biscuits de sarrasin sans gluten et sans lactose (d'après Anne Martinetti)

150g de farine de sarrasin

levure de sarrasin

1 pincée de sel

100g de beurre végétal

100g de sucre complets

2 œufs

1 càc de cannelle en poudre

 

Mélanger la farine de sarrasin et la levure de sarrasin. Ajouter ensuite la pincée de sel. D'autre part, mélanger le sucre et les œufs puis ajouter alternativement le beurre végétal fondu et la farine de sarrasin. Ajouter enfin la cannelle.

Déposer des cercles de pâtes sur une plaque recouverte d'une feuille de papier sulfurisé. Puis enfourner dans un four chaud à 180°C pendant 15mn.

Il n'y a plus qu'à attendre que les biscuits refroidissent pour les manger. Ils sont aussi bons légèrement tièdes… Et c'est d'ailleurs comme ça que je les préfère…

 

un peu comme...

Partager/Marquer

bento escale au Royaume-Uni et surtout en Écosse

Aujourd'hui nous nous retrouvons au Royaume-Uni. Le Royaume-Uni est composé de quatre parties, pays, régions que sont l'Angleterre, le Pays de Galles, l'Irlande du Nord et l'Écosse. C'est d'ailleurs là que j'ai choisi de poser mon bento. Cette escale est l'occasion de regarder encore et encore les photos du voyage que j'ai fait cette année en Écosse. C'était un voyage sous le thème de l'amitié, de Walter Scott du haggis et du whisky….

Ce bento est relativement simple et les recettes sont tirées de l'ouvrage d'Anne Martinetti, Alimentaire mon cher Watson, dont je vous avais déjà parlé ICI.

 

Dans ce bento il y a donc du haggis accompagné d'une purée de topinambour, d'une autre purée de panais et de tranches de navets. Traditionnellement le haggis est accompagné de neeps and tatties soit une purée de pommes de terre et une purée de rutabaga. Pour le dessert, j'ai fait quelques gâteaux au sarrasin dont la recette provient toujours du livre d'Anne Martinetti.

Le haggis c'est donc la fameuse panse de brebis farcie écossaise. Mais en fait, rien n'oblige à utiliser la panse de brebis et lorsque j'étais en Écosse, les restaurants proposaient des haggis sans son enveloppe. Celle ci sert en fait  seulement de contenant tout comme les boyaux pour l'enveloppe du boudin noir.


J'ai donc fait mon haggis en terrine.

Le haggis est normalement fait à base d'avoine et d'abats de brebis. Pour remplacer l'avoine, j'ai utilisé un mélange de farine de sarrasin et de farine de châtaigne qu'il faut griller. Quant aux abats de brebis, j'ai réussi à trouver deux cœurs d'agneaux, deux rognons d'agneaux et pour le foie, j'ai utilisé du foie de veau.

 

Je profite de cette escale au Royaume-Uni pour vous montrer une mosaïque de mes photos de voyage en Écosse !

 

Lorsque j'ai séjourné en Écosse, je crois que nous avons du goûter à trois haggis différents… J'aime donc le haggis et j'aime aussi beaucoup les gâteaux au sarrasin mais ce que je préfère encore chez les écossais, c'est sans nul doute, leurs whiskies….

 

Avec mes ami-e-s, nous avons visité deux distilleries : celle de Talisker sur l'île de Skye et celle de Glen Ord, près du Loch Ness. Le Talisker est sans doute mon whisky préféré et la visite de la distillerie ainsi que la vue de son environnement a été une expérience extraordinaire !! Nous avons ensuite visité la distillerie de Glen Ord qui produit le Singleton. Je n'avais jamais goûté ce whisky et je n'en boirai sans doute jamais plus… D'une part parce que je ne le trouve pas à mon goût et d'autre part, parce qu'il n'est pas commercialisé en France. Il a plutôt été créé pour le marché asiatique. Nous ne sommes pas allés visiter Glen Ord pour son whisky mais plutôt pour son grenier… En effet, la plupart des distilleries d'Écosse ne produise pas leur orge. Celui-ci est en fait essentiellement produit à Glen Ord puis il est distribué aux distilleries qui vont lui donner un caractère propre à leur région.

Il existe trois sortes de whiskies : le whisky malt, le whisky de grains et les blend…

Le whisky malt, à base d'orge, qui est distillé à l'aide d'un alambic, est à mon avis le meilleur. Le whisky de grains, à base de blé, est fait  selon la technique de la distillation continue et il est rarement vendu tel quel. Il est bien souvent utilisé pour faire les whiskies blend qu'on trouve le plus souvent. Ces blend sont des assemblages de whiskies malts et de whiskies de grains. L'âge du produit qui est donné sur ces bouteilles indique l'âge du plus jeune des whiskies qui entrent dans sa composition. Donc une bouteille de blend étiquetée 8 ans peut très bien contenir un whisky malt de 12 ans…

 

Vous pouvez retrouvez la carte ICI

 

Il existe cinq régions productrices de whiskies. Les régions côtières du centre ouest et du nord est (non indiquées sur la carte), les Lowlands avec Edimbourg, Les Higlands, le Speyside (la région la plus productrice) et l'île de Skye et l'île d'Islay. Ces whiskies ont des types très différents et assez facilement reconnaissables. Un whisky tourbé, fumé et/ou iodé de l'ouest comme  un Lagavulin d'Islay ne peut se confondre avec ceux plus fruitées du Speyside comme un Knochando. Ceux que je préfère viennent essentiellement des îles et de la région côtière de l'ouest.

J'ai aussi eu l'occasion de goûter plusieurs whiskies malt que je n'avais jamais vus en France :

- Benromach ( Speyside) : agréable, fruité et légèrement tourbé.

- Talisker 57° North (île de Skye) : comme son nom l'indique il est à 57°, la latitude de la distillerie… Et il pique un peu !! Il est excellent et on retrouve tout le caractère de Talisker. Il est tourbé et légèrement salé et surtout son goût reste longtemps en bouche.

- Singleton (Speyside) : il n'est pas mauvais mais je ne lui ai pas trouvé de caractère…

- Auchentoshan 12 ans (Lowlands – Glasgow) : agréable et frais.

- Mortlach 16 ans (Speyside) : très agréable et très doux. C'est sans doute le whisky que j'ai préféré durant notre séjour.

- Tobermory 10 ans (île de Mull) : whisky très agréable et fruité.

- Jura 12 ans (île de Jura) : un whisky encore une fois assez agréable.

 

 

 

Voici une partie de ma cave et celle des ami(e)s avec qui je suis partie en Écosse. Nous préférons incontestablement les whiskies tourbés mais nous avons goûté aussi des whiskies qui ne viennent pas d'Écosse comme l'Amrut, un malt indien assez tourbé et quelques whiskies malt japonais. Autant j'ai apprécié l'Amrut, autant les whiskies japonais ne passent pas… Et pourtant le pur malt black de Nikka est très tourbé…  Maintenant les deux whiskies que je préfère sont le Talisker distilled et l'Oban Distilled…. Ceux sont des whiskies tourbés, amples et charpentés et surtout leur goût reste longtemps en bouche. Lorsque l'on boit ces whiskies, il n'y a pas tout de suite la brûlure de l'alcool, il y a surtout le goût….

L'un de mes meilleurs souvenirs est sans doute la rencontre d'un tenancier de bar, situé à coté du Loch Ness, très amoureux de whiskies. Nous avions mangé un excellent saumon et un délicieux haggis et à la fin du repas, ce monsieur nous a proposé de nous faire goûter de la fine de Talisker. Il s'agit en fait d'un Talisker tout juste sorti de l'alambic. Il est donc encore blanc et à 70°C…. Oui 70°C…. Je vous rassure nous avons seulement trempé nos lèvres dans le petit verre qu'il nous a servi. Et bien si l'alcool est évidemment très présent, il y avait déjà le goût très fort du Talisker….

 

Et maintenant que je vous ai bien saoulé avec mes histoires de whiskies, j'aimerai bien savoir qui nous a suivis pour cette escale ? Il y a donc Trotine, Diana , Estellecalim, July, Ktia, novei, ktycat, norethrud et Pipaw qui de Londres pense à nous.

un peu comme...

un bento très holmésien

nol de nol post on août 17th, 2010
Posted in bento, livre Tags: , , , ,

Un drôle de titre non ?

Ce titre est totalement lié à ce livre de cuisine :

Anne Martinetti, Alimentaire mon cher Watson !, 2010, éditions du Chêne, 255 pages.

 


Le menu se décompose en quatre chapitres :

chapitre I : l'affaire des recettes du 221b Baker Street

chapitre II : l'affaire des gourmets de Londres

chapitre III : l'affaire des voyages de Sherlock Holmes et du docteur Watson

chapitre IV : l'affaire des péchés mignons de Sir Arthur Conan Doyle

 

En plus d'être sublimement écrit, d'être extrêmement bien illustré, ce livre est une merveille de gourmandise !! Les recettes sont succulentes et assez faciles à réaliser. Ce weekend j'ai réalisé trois de ces recettes dont deux se trouvent dans ce bento !

 

 

De gauche à droite : un londoner stew et de la pannacotta goldini au coulis de pêches.

 

La recette du Londoner stew

 

La recette de la pannacotta goldini

 

 

Je n'ai pas tout à fait suivi la même recette pour la pannacotta… Mais elle en est terriblement, très fortement, indubitablement inspirée !!

 

 

Tout d'abord, il faut que je vous prévienne…. Dans la recette, il est indiqué que c'est pour quatre personnes…. Comme nous étions huit, j'ai voulu doubler les proportions…. Hélas, je n'avais pas prévu assez de crème fraîche et j'ai donc fait la quantité indiquée… Heureusement…. Parce que j'ai rempli un moule à cake complet !! Donc pour huit, nous avions largement assez !!

Dans cette recette, j'ai remplacé la crème fleurette par de la crème fraîche et du lait… Parce que la crème liquide, c'est juste 50% de crème fraîche et 50% de lait…. Ensuite, j'ai utilisé du sucre complet et j'ai mis la vanille non pas dans le coulis mais dans la pannacotta. Ensuite au niveau de l'agar agar, j'ai mis un peu plus d'un sachet sachant qu'un sachet fait 4g. Pour ce qui est du coulis, comme nous ne sommes pas à la saison des poires, j'ai utilisé des pêches avec du miel d'acacia.


C'était juste divin !!

 

 

ps. si vous voulez les recettes, il suffit d'enregistrer les images des recettes sur votre disque dur… Elles sont en assez bonnes résolution pour être déchiffrées facilement…

un peu comme...