Tag Archive: confiture

briochette sans la confiture de fraise !

Vous avez eu la confiture en début de semaine, que vous pouvez relire ICI, et bien maintenant voici les briochettes qui vont bien avec !

L'avantage de ces briochettes, c'est qu'elles sont très rapides à faire et très rapides à refroidir… Et là je ne sais pas si c'est un avantage mais elles sont aussi très rapide à manger…

 



 

Briochette (5 briochettes)

150g de farine de riz complet
3g de gomme de guar
sel
levure
1 œuf
25g de sucre complet
50g de beurre végétal
3cl de lait d'amande
 

Mélanger vigoureusement le sucre avec l'œuf et ajouter le beurre végétal. Une fois le mélange assez homogène ajouter la farine. Celle-ci doit préalablement être mélanger avec la gomme de guar, la levure et le sel.

Pour finir ajouter le lait d'amande et pétrir jusqu'à ce que la préparation soit homogène. Déposer dans des moules à muffins, préalablement huilés, un peu de pâte et enfourner dans un four chaud à 200°C pendant 40 minutes.

 

 

 

Et pour un 16h qui se prend à 18h30, c'est parfait !!

.

un peu comme...

Partager/Marquer

confiture de gariguettes au poivre

Pour ce mois de mai, les éditions Solar, m'ont proposée de tester des recettes de confitures tirées du livre de Martine Lizambard, confitures, éditions Solar, collection Nouvelles Variations Gourmandes, 2011, 64 pages.

Au début je me suis dit : "ARG ce n'est pas la saison des pommes, et je n'ai aucun fruit dans le jardin…" Et puis j'ai pensé que finalement c'était l'occasion de tester des recettes de confiture que je ne fais habituellement jamais ! Alors comme c'est la saison des fraises, j'ai choisi de faire une petite recette de confiture de gariguettes au poivre.


Pour l'occasion j'ai aussi réalisé des petites brioches pour déguster avec cette confiture ! Je vous livre cette recette dans la semaine !

 



Confiture de gariguettes au poivre

pour 4 à 5 pots de 375g

 

Les fraises font partie des fruits contenant peu de pectine, qui donnent une confiture assez liquide. Faites épaissir une première fois le sirop sans les fruits, afin de ne pas les cuire trop longtemps.

 

1,1kg de gariguettes ou d'autres petites fraises parfumées (mara des bois)
800g de sucre cristallisé
le jus d'un petit citron
6 à 8 grains de poivre noir
 
  • Concassez le poivre assez finement. Rincez, égouttez, puis équeutez les fraises. Mettez-les dans une terrine avec le sucre et remuez délicatement. Couvrez de papier sulfurisé, posé directement sur les fruits, et laissez macérer au minimum 12 heures au réfrigérateur.
  • Versez le mélange dans une bassine à confiture, ajoutez le jus de citron et amenez à ébullition en remuant délicatement. Laissez frémir 2 minutes, puis retirez les fraises à l'aide d'une écumoire, en les égouttant bien afin d'en récupérer tout le jus. Réservez-les.
  • Poursuivez la cuisson du sirop pour atteindre 110°C (vérifiez la température à l'aide d'un thermomètre à sucre). Remettez ensuite les fraises dans la bassine à confiture, ajoutez le poivre et faites reprendre l'ébullition. Écumez et laissez cuire 5 à 10 minutes en remuant délicatement, jusqu'à ce que les fruits restent bien immergés et que le sirop épaississe.
  • Vérifiez la consistance en versant un peu de confiture sur une assiette froide ou en utilisant le thermomètre à sucre (la confiture est prête lorsqu'il indique 105°C), puis retirez du feu et écumez à nouveau. Remuez pour bien répartir les fruits et remplissez aussitôt les pots de confiture chaude. Fermez-les, retournez-les et laissez refroidir.

 

 

Mon avis

Tout d'abord, même si c'est sans doute un peu trop sucré à mon goût, cette confiture est vraiment très bonne et pas trop liquide finalement. Et puis je suis très fière d'avoir fait ma première confiture de fraise ! Ça change du coing ou de la pomme !

Ensuite, je trouve qu'il y a un problème dans l'écriture de la recette puisqu'il faut concassez le poivre au tout début et le mettre tout à la fin… Et du coup, j'ai compris au départ qu'il fallait mettre le poivre tout de suite avec les fraises… Ce que j'ai fait… Et j'en ai donc rajouté aussi à la fin parce qu'en écumant, j'ai eu peur d'en enlever…

Et pour finir, j'ai juste fait un peu plus de 3 pots de 340g de cette confiture…

.

un peu comme...

Douceur de sureau noir et framboises

nol de nol post on octobre 29th, 2009
Posted in conserve, sucrée Tags: ,
Voilà bientôt 5 ans que j'habite dans la maison du bout du pré où coule un ruisseau et je n'avais encore jamais goûté le sureau noir… Et pourtant il y a plein de sureaux noirs dans le jardin et dans la haie.
Plusieurs fois, une amie m'a conseillé d'essayer de faire les fleurs en beignets… Elle m'a même prêté un livre sur le sujet… Mais je n'avais pas encore osé franchir le pas. Et puis je voyais toutes ces belles grappes de sureau me faire de l'œil et me tenter…
 
 
 
 
J'ai donc tout d'abord vérifié qu'il s'agissait du bon sureau. Il existe trois sureaux différents en Europe. Par ici, il n'y en a que deux et ils sont en fait assez faciles à distinguer l'un de l'autre. Le premier, le sureau yèble ou hièble ressemble plutôt à un petit arbuste et ses fruits, noirs aussi, ne retombent pas en grappe mais forment des ombrelles. Ceux là ne sont pas comestibles. À l'inverse, le sureau noir est un arbre bien plus grand que son cousin et ses fruits retombent en grappe. Et surtout ils sont comestibles une fois cuits !! Attention, ces fruits ne se consomment pas crus, ils peuvent provoquer des nausées.
 
 
 
 
Une fois les grappes ramassées, il faut les laver et surtout enlever les fruits de la grappe… Ce n'est pas une petite histoire… J'ai récupéré 1,2 kg de fruits mais j'y ai passé au moins 2h…….. Il faut aussi se méfier parce que cette baie tâche énormément !! Puis j'ai été cueillir les framboises. Cette partie là est très certainement la plus facile et la plus agréable parce qu'une framboise sur deux est directement avalée !!
 
 
 
 
Douceur de sureau framboise
1,2 kg de baies de sureau noir
1 kg de framboise
800g de sucre complet
 
Mélanger les fruits, ajouter le sucre et laisser cuire 1h.
Vous pouvez filtrer pour enlever les pépins mais comme j'aime bien ce petit craquant, je les laisse.
 
Si vous faites comme moi et que vous laissez le couvercle sur le faitout, et bien vous obtenez une douceur au sureau et framboise, c'est à dire une confiture liquide. Et si vous voulez une consistance plus ferme, une confiture, et bien vous ne mettez pas le couvercle…. (c'était mes premières confitures…)
 
 

 
Cette douceur est aussi parfaite
dans un yaourt !!
 
 
 
Dans le sureau, tout peut servir, de son écorce à ses baies.
Ainsi la deuxième écorce du sureau noir en décoction serait un excellent remède contre les rhumatismes et les calculs. Cette écorce se récupère à la fin de l'hiver. Je vais essayer d'en récupérer pour goûter et je vous tiendrais au courant.
Les feuilles et les fleurs de sureau noir peuvent se faire en thé et en infusion. Ces dernières peuvent aussi se manger en beignet et les baies en confitures, gelées et autres douceurs !!
Et pour finir, même au jardin, ce végétal peut être utilisé. Ainsi la décoction de feuilles des sureaux yèble ou noir peuvent servir au jardin comme répulsif.
 
J'ai trouvé toutes ces informations dans mes deux livres fétiches dont je vous ai déjà parlé ici et :
Bernard Bertrand, Jean-Paul Collaert et Eric Petiot, purin d'ortie et compagnie, éditions de Terrain, 2004, 95 p.
d’Agnès Dubrulles, des tisanes pour le plaisir, le bien-être par les plantes, éditions Christine Bonneton, 2007, 159 p.
 
 
 
 
 
 

un peu comme...

Muffins des prés

nol de nol post on juillet 7th, 2009
Posted in jeu / concours, sucrée Tags: , , , ,
Je participe au Muffin Monday #15 organisé par Pitch à la Fraise avec un muffin chocolat coeur de perle. Et comme nous pouvons présenter jusqu'à trois muffins, je me suis lancée dans la réalisation d'une nouvelle douceur.
 

 
Ce petit muffin est très campagnard : il est de couleur verte avec un cœur vert et un petit goût d'orties !!!

 
Il y a quelques semaines, j'ai essayé de faire de la confiture d'orties. On ne peut pas dire que ce soit mauvais mais tout seul sur une tartine ce n'est pas terrible. J'ai donc mélangé ma confiture avec de la pâte à madeleine. Et là c'était divin !! Puis j'ai trouvé chez Karen une recette de gelée d'orties. J'ai donc été ramassé de jeunes orties dans mon jardin pour faire cette gelée.
 
Mes muffins sont donc fait avec une base de pâte à la confiture d'orties et fourrés avec de la gelée d'orties.
 
 

muffins aux orties

150g de farine T150
75g de sucre
1 oeuf
10cl de lait d'amande
levain
4càs de confitures d'orties
1 cube de gelée d'orties par muffin
 
 
Confiture d'orties
500 gr de jeunes pousses d'orties
20 cl d'eau
500 gr de sucre
2càs de vanille
 
Laver les orties puis les hacher menues. Attention, tant que les feuilles ne sont pas ébouillantées, elles piquent toujours… Faire macérer les feuilles avec le sucre et la vanille puis cuire pendant 40 mn. Ensuite, mettre dans des pots ébouillantés et retourner les pour finir la conservation.
Pour réaliser les muffins, mélanger tout d'abord l'oeuf et le sucre puis la farine et le levain. Associer les deux préparations et ajouter le lait d'amande puis la confiture d'orties.
Remplir les moules de moitié et placer un petit cube de gelée d'orties. Rajouter de la préparation par dessus.
Enfourner dans un four chaud à 200°C pendant 20mn. Attention ne remplissez pas entièrement les moules parce que la gelée va se liquéfier et risque de déborder du moule.
 
 

 
Comme on peut le voir, la gelée s'est liquéfiée et s'est mélangée à la pâte à muffin en laissant son empreinte !!! Le muffin est très moelleux à l'intérieur et légèrement caramélisé à l'extérieur !!
 

un peu comme...