Tag Archive: Martine Lizambard

tajine de veau aux poires caramélisées

Les poires sont bien arrivées et les poiriers, tout comme les pommiers, croulent sous les fruits… C'est donc tout naturellement que j'ai voulu tester, dans le cadre du Club Praline des éditions Solars, le tajine de veau aux poires caramélisées, qui s'est, je le dit tout de suite, révélé succulent !!

La recette est tirée du livre de :

Martine Lizambard, tajines gourmands, éditions Solar, collections Variations Gourmandes, 64 pages

 

 

 

 

Tajine de veau aux poires caramélisées (p. 14 – 15)

 
6 personnes
Préparation : 30 minutes
Cuisson : 1h30
 
1,5kg de jarret de veau, coupé en morceaux
1,5kg de poires bien fermes
2 oignons
1 petit bouquet de coriandre
1 noisette de gingembre
1 bâtonnet de cannelle
1 pincée de pistils de safran
3 càs de miel
3 càs d'huile d'olive
Sel et poivre du moulin
 

Les poires réservées uniquement à la cuisson n'étant pratiquement plus cultivées, toutes les variétés conviennent pour ce tajine. Choisissez simplement leur texture, plus ou moins fondante ou ferme, et veillez à ce qu'elles ne soient pas trop mûres.

 

  • Pelez et hachez finement le gingembre. Écrasez le safran avec un peu de sel.
  • Épluchez et hachez les oignons, ou râpez-les. Puis faites-les fondre doucement dans une cocotte avec l'huile d'olive, en remuant souvent. Ajoutez le safran et le gingembre, et mélangez.
  • Posez les morceaux de veau dans la cocotte et laissez-les mijoter 5 à 10 minutes à feu modéré, en les retournant plusieurs fois pour bien imprégner la viande du mélange.
  • Ajoutez la coriandre et la cannelle, versez de l'eau à mi-hauteur de la viande, salez, poivrez et amenez à ébullition. Couvrez et faites cuire 1 heure 15 à feu doux.
  • Pendant ce temps, épluchez les poires et coupez-les en deux. Retirez le cœur et les pépins. Vérifiez que la viande est cuite et bien fondante. Retirez-la et maintenez-la au chaud dans un plat de service ou à tajine.
  • Mettez les poires dans la cocotte et poursuivez la cuisson 10 minutes à feu très doux.
  • Ajoutez le miel et laissez mijoter en arrosant de temps en temps les poires jusqu'à ce qu'elles soient tendres et que la sauce commence à caraméliser.
  • Disposez les poires sur la viande, versez la sauce et servez aussitôt.

 

 

 

 

Mes modifications

J'ai remplacé le jarret de veau coupé en morceaux par du jarret en osso-buco. J'ai utilisé du miel de châtaignier et pour les poires, des conférences qui ont été coupé en quatre et non en deux.

 

Mon avis

J'ai testé cette recette deux fois parce que ce plat est vraiment très bon, très moelleux et très doux. Toutes les personnes qui y ont goûté, soit 8 personnes différentes au total, ont aussi apprécié cette recette.

Cependant j'ai une critique à faire sur l'écriture de la recette. Il est indiqué 1h30 pour le temps de cuisson. Si vous additionnez les 5 à 10 minutes de mijotage des jarrets de veau à feu modéré au 1h15 de cuisson à feu modéré et les 10 minutes de cuisson des poires à feu très doux on obtient 1h30 / 1h35…. Soit.

Mais à ces 1h30 / 1h35 il faut ajouter la cuisson des oignons, pour lesquelles les 3 càs d'huile d'olive ne m'ont pas suffit, puis le mijotage des poires et la caramélisation de la sauce… Et là vous pouvez sans problème ajouter 15 à 20 minutes supplémentaires. Et lors de mes deux essais je n'ai jamais réussi à faire caraméliser la sauce… Je pense qu'il y a trop d'eau au départ et qu'il faut peut être mettre un peu moins d'eau qu'indiqué à savoir « à mi hauteur » ou alors prendre le temps de faire réduire la sauce…

 

Astuce

Pour tenir la viande au chaud, j'ai préchauffé le four pendant les quinze dernière minutes de cuisson de la viande. Je l'ai placé alors dans le tajine et j'ai recouvert le tout d'une papier aluminium. J'ai éteint le four et déposé le plat dans le four chaud. La viande n'a pas séché et elle est restée bien chaude.

.

un peu comme...

Partager/Marquer

confiture de gariguettes au poivre

Pour ce mois de mai, les éditions Solar, m'ont proposée de tester des recettes de confitures tirées du livre de Martine Lizambard, confitures, éditions Solar, collection Nouvelles Variations Gourmandes, 2011, 64 pages.

Au début je me suis dit : "ARG ce n'est pas la saison des pommes, et je n'ai aucun fruit dans le jardin…" Et puis j'ai pensé que finalement c'était l'occasion de tester des recettes de confiture que je ne fais habituellement jamais ! Alors comme c'est la saison des fraises, j'ai choisi de faire une petite recette de confiture de gariguettes au poivre.


Pour l'occasion j'ai aussi réalisé des petites brioches pour déguster avec cette confiture ! Je vous livre cette recette dans la semaine !

 



Confiture de gariguettes au poivre

pour 4 à 5 pots de 375g

 

Les fraises font partie des fruits contenant peu de pectine, qui donnent une confiture assez liquide. Faites épaissir une première fois le sirop sans les fruits, afin de ne pas les cuire trop longtemps.

 

1,1kg de gariguettes ou d'autres petites fraises parfumées (mara des bois)
800g de sucre cristallisé
le jus d'un petit citron
6 à 8 grains de poivre noir
 
  • Concassez le poivre assez finement. Rincez, égouttez, puis équeutez les fraises. Mettez-les dans une terrine avec le sucre et remuez délicatement. Couvrez de papier sulfurisé, posé directement sur les fruits, et laissez macérer au minimum 12 heures au réfrigérateur.
  • Versez le mélange dans une bassine à confiture, ajoutez le jus de citron et amenez à ébullition en remuant délicatement. Laissez frémir 2 minutes, puis retirez les fraises à l'aide d'une écumoire, en les égouttant bien afin d'en récupérer tout le jus. Réservez-les.
  • Poursuivez la cuisson du sirop pour atteindre 110°C (vérifiez la température à l'aide d'un thermomètre à sucre). Remettez ensuite les fraises dans la bassine à confiture, ajoutez le poivre et faites reprendre l'ébullition. Écumez et laissez cuire 5 à 10 minutes en remuant délicatement, jusqu'à ce que les fruits restent bien immergés et que le sirop épaississe.
  • Vérifiez la consistance en versant un peu de confiture sur une assiette froide ou en utilisant le thermomètre à sucre (la confiture est prête lorsqu'il indique 105°C), puis retirez du feu et écumez à nouveau. Remuez pour bien répartir les fruits et remplissez aussitôt les pots de confiture chaude. Fermez-les, retournez-les et laissez refroidir.

 

 

Mon avis

Tout d'abord, même si c'est sans doute un peu trop sucré à mon goût, cette confiture est vraiment très bonne et pas trop liquide finalement. Et puis je suis très fière d'avoir fait ma première confiture de fraise ! Ça change du coing ou de la pomme !

Ensuite, je trouve qu'il y a un problème dans l'écriture de la recette puisqu'il faut concassez le poivre au tout début et le mettre tout à la fin… Et du coup, j'ai compris au départ qu'il fallait mettre le poivre tout de suite avec les fraises… Ce que j'ai fait… Et j'en ai donc rajouté aussi à la fin parce qu'en écumant, j'ai eu peur d'en enlever…

Et pour finir, j'ai juste fait un peu plus de 3 pots de 340g de cette confiture…

.

un peu comme...

fondue sétoise

L'année dernière j'ai réalisé deux petites vidéos culinaires pour les concours organisés par les éditions Solar. Suite à ces participations, que vous pouvez revoir ICI et ,  j'ai été contacté pour faire partie, avec une vingtaine d'autres blogueuses, du Club Praline. Il s'agit de tester les recettes des nouveautés Solar, de faire des rencontres avec les autres membres, et a priori d'autres vidéos devraient aussi se faire.
 
Pour ce mois de mars, j'ai donc reçu le livre de recettes de fondues de Martine Lizambard.
Au début, lorsque j'ai lu le titre de l'ouvrage je me suis bien demandée comment j'allais faire pour éviter les ingrédients à base de laitage… Et puis en feuilletant le livre, je me suis rendue compte qu'il y avait énormément de recettes de fondues sans fromage… Il n'y a pas que la fondue bourguignonne finalement !! Il y a notamment une bien jolie recette de fondue vietnamienne que j'ai failli réaliser pour le tour du monde en bento. J'en profite pour vous rappeler qu'on se retrouve donc lundi 28 mars pour l'escale vietnamienne !!
 
 
 
 
J'ai donc choisi de faire la recette de la fondue sétoise. Ensuite pour réaliser cette recette je me suis aussi rendue compte qu'il me fallait un poêlon… Et là je ne suis pas vraiment équipée !! Heureusement mon cher Trust, m'a offert il y a bien longtemps, un petit service à fondue pour le chocolat !! Il m'a été bien utile pour le chocolat, voyons ce qu'il peut faire pour une fondue sétoise !
 
 
 

Fondue sétoise (6 personnes)

Préparation : 30 minutes
Cuisson des pommes de terre : 10 à 15 minutes

1,2 l de fumet de poisson (maison ou préparé avec du concentré)
2 càs de concentré de tomate
1 dose de safran
600g de queue de lotte, sans peau
600g d'anneaux de calamars
600g de petites pommes de terre
30cl d'aïoli

  • Rincez les calamars et la lotte à l'eau fraîche, puis épongez-les. Coupez la lotte en cubes de 2 à 3 cm. Disposez-les sur un plat, couvrez et réservez au réfrigérateur.
  • Épluchez et laver les pommes de terre. Laissez les plus petites entières ou coupez-les en rondelles épaisses. Faites-les cuire 10 à 15 minutes à l'eau bouillante salée, en les gardant juste fermes. Égouttez-les et mettez-les dans un petit saladier.
  • Délayer le concentré de tomate et le safran dans le poêlon avec une louche de fumet de poisson, puis versez le reste en remuant. Amenez à la limite de l'ébullition.
  • Placez le réchaud et le poêlon au centre de la table et maintenez le bouillon à petits frémissements pendant tout le repas. Disposez le bol d'aïoli et les plats de poissons, de calamars et de pommes de terre autour.
  • Prévoyez un bol, une petite louche et une épuisette à fondue par convive. Chacun poche les morceaux de lotte ou de calamar quelques instants et les déguste dans le bol avec une cuillerée d'aïoli délayée dans un peu de bouillon et une rondelle de pomme de terre.

 

 

Mon avis :

  • Mon poêlon n'était peut être pas très adapté pour cette recette mais je pense qu'il faut vraiment bien faire chauffer le bouillon avant de le mettre ensuite dans le poêlon. La bougie permet de garder ensuite la bonne température pour cuire tranquillement sans se jeter sur la nourriture pour la garder au chaud !
  • Le bouillon est léger et c'est vraiment très agréable.
  • À la fin du repas s'il reste du bouillon, n'hésitez pas à faire avec une petite soupe pour le lendemain !!! C'est un délice !

.

Livre offert : Martine Lizambard, fondues, éditions Solar, collection Nouvelles Variations Gourmandes, 2011, 64 pages.

un peu comme...

chutney de pommes à la cannelle

Les éditions Solar organise un concours…

Les éditions Solar organise un concours de recettes solar filmées…. Et l'idée m'ayant énormément amusée je me suis lancée dans l'aventure avec Bubu d'A. Il faut préciser que les dates de ce concours tombant précisément pendant mes Grandes Vacances, j'avais tout le temps pour essayer de réaliser ce petit film… Si vous aussi vous voulez participer, vous pouvez aller jeter vos yeux par ICI et vous avez jusqu'au 1 novembre pour vous prendre pour un Très Grand Réalisateur !!

 

 

J'ai donc choisi de réaliser le chutney de pommes à la cannelle proposé par Martine Lizambard dans son livre de recettes de Chutney aux éditions Solar, collection Nouvelles Variations Gourmandes, parce que… Oui parce qu'ici les pommes pleuvent !! Nous sommes de nouveau dans la saison des pommes et j'ai quelques caisses de pommes à écluser… Il y en a bien moins que l'année dernière parce que les guêpes semblent en avoir dévoré la plus grande partie… J'avoue que pour une fois je ne vais pas m'en plaindre !!



chutney de pommes à la cannelle (3 pots)

4 belles pommes du jardin

2 gros oignons

le jus d'un citron

200g de sucre blond

40cl de vinaigre de cidre

1 càc de cannelle en poudre

1 grosse pincée de sel

 

Et hop il n'y a plus qu'à suivre la vidéo !! Comment ça ce n'est pas juste….

 

pomme

un peu comme...