Tag Archive: ortie

de l’ail partout vous verrez !

nol de nol post on septembre 19th, 2011
Posted in jeu / concours, salée Tags: , , ,

Il y a une époque où je n'aimais pas l'ail mais depuis que j'ai découvert que j'aimais l'ail, je ne peux plus m'en passez… Ainsi lorsque je n'ai pas envie de cuisiner, je fais simplement cuire des vermicelles de riz que j'agrémente d'un peu de saumon fumé, de graines de courge, de graines de sésame à la prune et…. De purée d'ail.

Je ne sais pas comment je ferais pour vivre dans ma cuisine sans ail finalement… Du coup, lorsque l'ANIail, l'Association Nationale Interprofessionnelle de l'Ail m'a proposé de jouer avec eux, j'ai, pour une fois, de suite accepté !! 

Et si je joue, vous pouvez jouer aussi !! En fait, c'est d'ailleurs plutôt vous qui allez jouer !!

 

 

Pour jouer, c'est très simple, il suffit que vous réalisiez une recette qui se mange avec les doigts, dit aussi fingerfood, à base d'ail. Et c'est tout… Ou presque….

Oui parce qu'une fois que vous aurez fait votre recette, il vous faudra la prendre en photo, la rédiger et me l'envoyer par mail (en vous servant du formulaire de contact) ou me prévenir en me mettant un commentaire sous ce billet. Vous pouvez publier la recette sur votre blog et je la publierais également ici. Et pour ceux et celles qui n'ont pas de blogs, pas de problème non plus ! La recette pourra également être publiée ici.

Le concours commence aujourd'hui et durera trois semaines : du 19 septembre 2011 au 07 octobre 2011.

Mais que gagne-t-on à part la satisfaction d'avoir travaillé l'ail ? Le concours se déroule en deux étapes :

La première étape : je choisis, parmi toutes les recettes qui me seront proposées ici, celles que je préfère. Je pense demander l'aide d'LN pour faire ce choix difficile. C'est une esthète de l'ail qui saura m'aider dans un choix qui sera sans doute difficile. Le ou la gagnante recevra alors ce cadeau : un ensemble pour manger avec les doigts ainsi qu'un cours autour de l'ail à Paris !

 

 

La deuxième étape : vous verrez plusieurs blogs proposer cette opération et chaque tenancier de blog désignera un gagnant. Du coup, un gagnant des gagnants sera choisi à la fin de l'opération et celui-ci se verra offrir un séjour au pays de l'ail !

 

Et voici une petite recette à base d'ail pour accompagner de petites tranches de boudin noir par exemple ou de petites tranches de sarrasin :

 

 

sauce à l'ortie et à l'ail

 
2 cayeux d'ail
2 tomates
des têtes d'ortie
huile de pépins de raisin
sel, poivre du Sichuan

 

Ramasser des têtes d'ortie avec des gants dans un endroit où il n'y a pas de pollution. Vérifier qu'il n'y a pas une guêpe, fourbe et renarde, planquée au fond du petit doigt droit du gant. Nettoyer les à l'eau chaude puis les ébouillanter. Les passer sous l'eau froide puis les égoutter soigneusement et réserver. J'utilise pour cette étape des baguettes de cuisine pour éviter de me piquer. Une fois ébouillanter les orties ne peuvent plus être désagréables !

Faire revenir l'ail finement tranché dans une poêle huilée et ajouter les tomates coupées en tout petits morceaux.

Saler et poivrer.

Ajouter les têtes d'ortie et laisser mijoter.

 

 

 

Et si vous voulez découvrir d'autres recettes à base d'ail sur ce blog, vous pouvez aller voir la moutarde à l'ail et la tisane à l'ail violet.

.

un peu comme...

Partager/Marquer

les orties sont nos amies !

Il y quelques jours j'ai reçu un mail improbable… Un mail me proposant de participer à un concours de recettes improbables avec comme exemple une recette de chips aux œufs… J'avoue que j'ai tout d'abord cru à un canular… Mais après un échange de mails avec la personne qui s'occupe du projet et la mise en ligne de leur site internet Bonjour Cuisine, j'ai compris que ce n'était pas une blague mais un véritable et amusant concours…

C'était donc entre mercredi et jeudi… Et ma cuisinière ne marche pas sauf…. Que l'un des fours acceptent par intermittence de fonctionner…. J'ai donc espéré qu'un miracle se produise parce qu’une idée toute simple avait germé dans un coin de ma cervelle…

On est donc jeudi. Il ne fait pas très beau… Et dans mon réfrigérateur, il n'y a pas grand chose…. Juste deux malheureux œufs… Que faire… J'ai chaussé mes bottes et je suis allée voir ce qu'il y avait dans le potager. Actuellement il y a des bettes et des betteraves mais ni l'une ni l'autre ne me tentaient… Sans doute à cause d’une légère overdose de ces légumes… Je contourne le potager et là, devant moi, s’étale un tout jeune et tendre tapis d'orties !!! Il était là pour moi ça ne faisait absolument aucun doute !!

 


Flan aux orties (4 petits flans)

 

2 œufs

65g de tête d'ortie

1 càc de cumin

sel

poivre

 

Ramasser les têtes d'orties, les rincer sous l'eau bouillante et ensuite les faire cuire dans l'eau chaude pendant 5mn. Durant ce laps de temps, battre les œufs avec le sel, le poivre et le cumin.

Huiler les moules et verser la préparation dedans.

Faire cuire à four chaud à 180°C pendant 20mn.

 

 

Maintenant, si vous aimez cette recette, vous pouvez allez voter par ici :

Bonjour Cuisine, le flan aux orties

un peu comme...

finalement je ne mangerais sans doute pas de pêche….

Il y a quelques temps, je vous disais combien j'étais contente d'avoir pu combattre la cloque de mes pêchers !! De plus quelques fruits ornaient mes arbres… Si vous voulez lire ou relire cette histoire, vous pouvez aller par et pour connaître le début de l'aventure, l'année dernière, c'est par ici !!
 
 
 
 La cloque du pêcher c'est finalement assez esthétique…
 
 
Hélas, mille fois hélas, cette joie a été de bien courte durée… Les deux pêchers qui font des fruits sont recouverts d'une engeance : les maudits pucerons verts….
 
 
 
Le puceron vert du pêcher est excessivement dangereux pour le pêcher mais également pour les autres végétaux qui l'entoure… Il est le vecteur de nombreux virus comme le sharka du prunier qui rend le fruit immangeable… Ce virus ne touche pas que les pruniers mais tout les fruitiers à noyaux et si je vous parle de ce virus en particulier c'est parce que j'ai deux pruniers… Un prunier à petites prunes rouges et un tout jeune reine-claudier qui est à moins de dix mètres d'un des pêcher infecté…. Arg !!
 
Hélas mille fois hélas, je m'en suis aperçue bien trop tard et je crains que le traitement administré ne soit pas assez fort… Il semble que l'ortie soit très efficace contre ces vauriens verts. J'ai donc préparé spécialement pour ces misérables parasites une tisane d'ortie que je leur ai ensuite gentillement pulvérisé.
 
 
Tisane d'ortie contre les affreux
 
ortie
eau
gamelle
pulvérisateur
 
Ramasser une gamelle d'ortie non montée en graine, si vous ne voulez pas en semer, et la remplir d'eau. Faire bouillir et laisser infuser 6h. Verser l'eau de la tisane dans un pulvérisateur et partir à l'assaut des encombrants visiteurs !!
 
 
 
Il a vraiment l'air mal en point : les feuilles sont toutes repliées et rougeâtres…
 
 
J'ai aussi remarqué que pour m'aider dans cette entreprise, quelques coccinelles avaient décidé d'ouvrir un restaurant sur les feuilles de mes pêchers !! J'en suis ravie, mais hélas, encore une fois hélas…. Il y a évidemment quelques coccinelles asiatiques…
Ces coccinelles sont arrivées de Chine et ont touché l'Europe surtout à la fin du XXème siècle pour aider dans les luttes biologiques contre les infâmes créatures. Hélas, une myriade d'hélas, elles ont échappé à tout contrôle et comme elles sont très prolifiques, elles ont commencé à prendre la place des espèces locales, tueuses de pucerons, comme la coccinelle à 7 points.
 
 
 
 
Une première coccinelle asiatique
 
 
 
Et une deuxième…
 
 

Ces coccinelles ne sont pas aisément reconnaissables parce qu'elles ont plusieurs aspects… En effet, leur coloration et les motifs présents sur les élytres peuvent être très différents. Il existe ainsi plus d'une trentaine de coccinelles asiatiques distinctes. L'observatoire des coccinelles asiatiques fait le suivi de cette population afin de suivre son expansion.

 

 

 Est-ce une troisième coccinelle asiatique ou une autochtone à 2 points ?

 
Cependant il y a quand même quelques coccinelles locales qui ont décidé de se restaurer dans ces pêchers !!
 
 
 
Il s'agit sans doute d'une coccinelle à 10 points
 
 
 
La fameuse coccinelle à 2 points, qui comme celle à 7 points adorent les pucerons !
 
 
 
Et ici, avec une larve de coccinelle asiatique et deux pucerons en train de mater, un accouplement de deux types différents de coccinelles à 2 points !!
 
 
 
Les pêches sont toujours dans l'arbre, mais je crains qu'elles ne poussent plus guère… C'est pourquoi ce titre à ce billet : finalement, je ne mangerai sans doute pas de pêche…
 
 
Edit du 09 juillet : la pulvérisation de la tisane d'ortie a eu lieu dimanche dernier. Ce soir en rentrant chez moi après une semaine de déplacement, je suis allée voir l'état des pêchers… Ô miracle !!! Il n'y a presque plus de pucerons !! La tisane d'ortie semble avoir fonctionné !! Alors j'ai prévu de leur refaire une pulvérisation ce weekend !!
 

un peu comme...

tisane d’orties fraiches

nol de nol post on octobre 9th, 2009
Posted in boisson Tags: , ,
J'adore les orties. Je trouve tout d'abord que c'est une très belle plante ! Ensuite, c'est une plante très utile, d'une part pour les papillons comme je vous en parlais ici et d'autre part pour le jardin. En effet, bien dosée, cette plante permet de faire un purin pour engraisser le potager et le jardin. Il semble aussi qu'à forte dose elle puisse servir comme désherbant mais je n'ai pas encore testé cette capacité…
 
 
 
Je mange donc les orties en lasagne, en confiture, dans les madeleines et les muffins et maintenant en tisane.
Avant-hier, alors que j’envisageais de faire des conserves d’orties pour avoir une réserve pour les lasagnes de cet hiver, je me suis demandé s’il n’était pas possible de les faire en tisane… J’ai donc cherché un peu partout et j’ai découvert le livre d’Agnès Dubrulles, des tisanes pour le plaisir, le bien-être par les plantes aux éditions Christine Bonneton, 2007, 159 p.
 
 
 
J’ai également trouvé une foule d’informations sur le net et notamment sur ce site qui fait référence aux effets bénéfiques de l’ortie sur le système endocrinien :
 
« En fait, l’ortie est utilisée pour tout dérèglement endocrinien. Étant adaptogène et tonique des surrénales, elle aide à régulariser le métabolisme et à diminuer les effets néfastes du stress.
Stress : l’ortie inhiberait les effets de l’adrénaline
Épuisement, surmenage
Déficience au niveau du cortex surrénalien
Hypoparathyroïdie : malabsorption des nutriments causée par une déficience mineure des parathyroïdes
Hypothyroïdie : les graines stimulent les fonctions thyroïdiennes »
 
 
En revanche, j’avais cru jusque là que les graines ne se consommaient pas… Si vous avez des informations là-dessus, si vous avez déjà goûté, je suis curieuse de connaître vos expériences !!
 
 
Je suis donc partie avec un saladier sous le bras me chercher deux belles poignées d’orties. Je n’ai pris que les têtes pour cette première fois parce que je sais qu’on peut les consommer. Après avoir goûté et trouver le breuvage très bon, je vais y retourner pour prendre des tiges complètes pour les faire sécher pour avoir des tisanes tout l’hiver !
 
 
 
Tisane d’orties fraiches
2 poignées de feuilles d’orties fraiches
1 litre d’eau
 
Cueillir les têtes d’orties sans se piquer, les laver à l’eau froide et les placer dans la théière. Verser l’eau chaude par-dessus et laisser infuser 15mn.
 
 
 
Attention tout de même, il semble qu’il ne faille pas abuser de ce breuvage et ne pas prendre plus de trois tasses par jour selon certains auteurs que vous trouverez facilement sur le net. Les auteurs du site dont je vous ai donné le lien plus haut ne soulignent aucune contre-indication ni toxicité et notent seulement que certaines personnes supportent mal cette tisane (tout en bas de la page du site en question).
 

Merci AnneC pour cette sublime tasse dont je ne peux plus me passer maintenant !!
 

un peu comme...

Muffins des prés

nol de nol post on juillet 7th, 2009
Posted in jeu / concours, sucrée Tags: , , , ,
Je participe au Muffin Monday #15 organisé par Pitch à la Fraise avec un muffin chocolat coeur de perle. Et comme nous pouvons présenter jusqu'à trois muffins, je me suis lancée dans la réalisation d'une nouvelle douceur.
 

 
Ce petit muffin est très campagnard : il est de couleur verte avec un cœur vert et un petit goût d'orties !!!

 
Il y a quelques semaines, j'ai essayé de faire de la confiture d'orties. On ne peut pas dire que ce soit mauvais mais tout seul sur une tartine ce n'est pas terrible. J'ai donc mélangé ma confiture avec de la pâte à madeleine. Et là c'était divin !! Puis j'ai trouvé chez Karen une recette de gelée d'orties. J'ai donc été ramassé de jeunes orties dans mon jardin pour faire cette gelée.
 
Mes muffins sont donc fait avec une base de pâte à la confiture d'orties et fourrés avec de la gelée d'orties.
 
 

muffins aux orties

150g de farine T150
75g de sucre
1 oeuf
10cl de lait d'amande
levain
4càs de confitures d'orties
1 cube de gelée d'orties par muffin
 
 
Confiture d'orties
500 gr de jeunes pousses d'orties
20 cl d'eau
500 gr de sucre
2càs de vanille
 
Laver les orties puis les hacher menues. Attention, tant que les feuilles ne sont pas ébouillantées, elles piquent toujours… Faire macérer les feuilles avec le sucre et la vanille puis cuire pendant 40 mn. Ensuite, mettre dans des pots ébouillantés et retourner les pour finir la conservation.
Pour réaliser les muffins, mélanger tout d'abord l'oeuf et le sucre puis la farine et le levain. Associer les deux préparations et ajouter le lait d'amande puis la confiture d'orties.
Remplir les moules de moitié et placer un petit cube de gelée d'orties. Rajouter de la préparation par dessus.
Enfourner dans un four chaud à 200°C pendant 20mn. Attention ne remplissez pas entièrement les moules parce que la gelée va se liquéfier et risque de déborder du moule.
 
 

 
Comme on peut le voir, la gelée s'est liquéfiée et s'est mélangée à la pâte à muffin en laissant son empreinte !!! Le muffin est très moelleux à l'intérieur et légèrement caramélisé à l'extérieur !!
 

un peu comme...