Tag Archive: puceron

finalement je ne mangerais sans doute pas de pêche….

Il y a quelques temps, je vous disais combien j'étais contente d'avoir pu combattre la cloque de mes pêchers !! De plus quelques fruits ornaient mes arbres… Si vous voulez lire ou relire cette histoire, vous pouvez aller par et pour connaître le début de l'aventure, l'année dernière, c'est par ici !!
 
 
 
 La cloque du pêcher c'est finalement assez esthétique…
 
 
Hélas, mille fois hélas, cette joie a été de bien courte durée… Les deux pêchers qui font des fruits sont recouverts d'une engeance : les maudits pucerons verts….
 
 
 
Le puceron vert du pêcher est excessivement dangereux pour le pêcher mais également pour les autres végétaux qui l'entoure… Il est le vecteur de nombreux virus comme le sharka du prunier qui rend le fruit immangeable… Ce virus ne touche pas que les pruniers mais tout les fruitiers à noyaux et si je vous parle de ce virus en particulier c'est parce que j'ai deux pruniers… Un prunier à petites prunes rouges et un tout jeune reine-claudier qui est à moins de dix mètres d'un des pêcher infecté…. Arg !!
 
Hélas mille fois hélas, je m'en suis aperçue bien trop tard et je crains que le traitement administré ne soit pas assez fort… Il semble que l'ortie soit très efficace contre ces vauriens verts. J'ai donc préparé spécialement pour ces misérables parasites une tisane d'ortie que je leur ai ensuite gentillement pulvérisé.
 
 
Tisane d'ortie contre les affreux
 
ortie
eau
gamelle
pulvérisateur
 
Ramasser une gamelle d'ortie non montée en graine, si vous ne voulez pas en semer, et la remplir d'eau. Faire bouillir et laisser infuser 6h. Verser l'eau de la tisane dans un pulvérisateur et partir à l'assaut des encombrants visiteurs !!
 
 
 
Il a vraiment l'air mal en point : les feuilles sont toutes repliées et rougeâtres…
 
 
J'ai aussi remarqué que pour m'aider dans cette entreprise, quelques coccinelles avaient décidé d'ouvrir un restaurant sur les feuilles de mes pêchers !! J'en suis ravie, mais hélas, encore une fois hélas…. Il y a évidemment quelques coccinelles asiatiques…
Ces coccinelles sont arrivées de Chine et ont touché l'Europe surtout à la fin du XXème siècle pour aider dans les luttes biologiques contre les infâmes créatures. Hélas, une myriade d'hélas, elles ont échappé à tout contrôle et comme elles sont très prolifiques, elles ont commencé à prendre la place des espèces locales, tueuses de pucerons, comme la coccinelle à 7 points.
 
 
 
 
Une première coccinelle asiatique
 
 
 
Et une deuxième…
 
 

Ces coccinelles ne sont pas aisément reconnaissables parce qu'elles ont plusieurs aspects… En effet, leur coloration et les motifs présents sur les élytres peuvent être très différents. Il existe ainsi plus d'une trentaine de coccinelles asiatiques distinctes. L'observatoire des coccinelles asiatiques fait le suivi de cette population afin de suivre son expansion.

 

 

 Est-ce une troisième coccinelle asiatique ou une autochtone à 2 points ?

 
Cependant il y a quand même quelques coccinelles locales qui ont décidé de se restaurer dans ces pêchers !!
 
 
 
Il s'agit sans doute d'une coccinelle à 10 points
 
 
 
La fameuse coccinelle à 2 points, qui comme celle à 7 points adorent les pucerons !
 
 
 
Et ici, avec une larve de coccinelle asiatique et deux pucerons en train de mater, un accouplement de deux types différents de coccinelles à 2 points !!
 
 
 
Les pêches sont toujours dans l'arbre, mais je crains qu'elles ne poussent plus guère… C'est pourquoi ce titre à ce billet : finalement, je ne mangerai sans doute pas de pêche…
 
 
Edit du 09 juillet : la pulvérisation de la tisane d'ortie a eu lieu dimanche dernier. Ce soir en rentrant chez moi après une semaine de déplacement, je suis allée voir l'état des pêchers… Ô miracle !!! Il n'y a presque plus de pucerons !! La tisane d'ortie semble avoir fonctionné !! Alors j'ai prévu de leur refaire une pulvérisation ce weekend !!
 

un peu comme...

Partager/Marquer